Cédric Fauré : "Kevin De Bruyne doit faire les mêmes prestations quand Eden Hazard est là"

Dans "Complètement Foot" sur Vivacité ce lundi, David Houdret, Pascal Scimè et notre nouveau consultant Cédric Fauré sont longuement revenus sur la belle victoire des Diables Rouges contre l’Ecosse (4-0). Ils ont notamment épinglé la superbe prestation de Kevin De Bruyne.

"Pas d’Eden Hazard aujourd’hui, mais un super Kevin De Bruyne", a déclaré Pascal Scimè dans l’émission. Et d’ajouter : "Quand il est comme ça, il est exceptionnel. Pep Guardiola n’a que le mot De Bruyne à la bouche. Aujourd’hui, il était aussi libéré de tout. Le ballon transitait par lui. Quand Eden Hazard est là, c’est plus lui qui monopolise le cuir."

Pour Cédric Fauré, "Kevin De Bruyne a été dans tous les bons coups. Il a fait un bon match. Peut-être que le fait qu’il soit capitaine et pas dans l’ombre d’Eden Hazard, ça l’a libéré. Mais il doit quand même s’habituer à avoir Hazard à côté de lui, car il ne va pas être blessé tout le temps. Et il doit faire les mêmes prestations quand le joueur du Real Madrid est là. Kevin doit aussi prendre le jeu à son compte. Chacun à son style de jeu et son rôle dans l’équipe et il ne faut pas que l’un des deux soit dans l’ombre. Au contraire ils doivent être complémentaires et amener cette équipe le plus haut possible."

Pascal Scimè ajoute aussi sur le duo de City. "En club, il arrive à le faire avec Bernardo Silva, qui est un peu le pendant à droite d’Hazard. Aujourd’hui, dans son langage corporel, on voit qu’il avait envie de se faire plaisir. Et le brassard l’a aidé."

Il faut dire qu’aujourd’hui, l’adversaire n’a pas vraiment été à la hauteur. Pour Cécric Fauré, "les Ecossais ont été faibles car la Belgique a poussé et n’a pas laissé le choix de faire autrement. Je ne pense pas que beaucoup de monde aurait parié que la Belgique allait s’imposer 0-4 en Ecosse. On ne doit pas bouder son plaisir et avec un 18/18, c’est sans fausse note."

Pascal Scimè abonde dans le même sens que notre nouveau consultant Complètement Foot : "il ne manque qu’un point pour être qualifié. Et le prochain match c’est Saint-Marin. Alors, oui la première mi-temps contre Saint-Marin n’était pas terrible, mais aujourd’hui, l’équipe a passé un cap au niveau de la mentalité. Sans puiser dans ses ressources, on a réussi à capitaliser sur les moments forts."

La mentalité, c’est ce qui permet à notre équipe d’encore passé un cap comme l’ajoute Cédric Fauré : "depuis que je suis en Belgique, les Diables Rouges, c’est un groupe de qualité. Le défaut, c’est au niveau mental, ils se voyaient trop beaux pour certaines choses. Et je pense que le match à Saint Marin a remis les choses en place. Et ils ont pris de l’expérience."

De l’expérience, il y en avait à revendre sur le terrain, mais pas que. Un petit nouveau est monté au jeu en fin de match. Yari Verschaeren, le plus jeune joueur à débuter en équipe nationale depuis Romelu Lukaku. Et pour Pascal Scimè, "il fallait donner du temps de jeu à Yari. Car Johan Walem en est privé pour les espoirs. Après, il a justifié sa sélection au vu des quelques minutes disputées."

"Il a failli marquer pour son premier match. Et il va encore apporter à l’équipe. Et puis, s’il fait une bonne saison, pourquoi ne pas le voir à l’Euro", conclu Cédric Fauré.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK