Mertens offre un court succès aux Diables

Mertens offre un court succès aux Diables
5 images
Mertens offre un court succès aux Diables - © Tous droits réservés

Les Diables rouges ont débuté l’année 2013 par un succès face à la Slovaquie (2-1). Après une bonne première mi-temps, les Belges ont un peu perdu le fil. Dries Mertens a sauvé les meubles en fin de match.

Peu ou pas de surprise(s) dans le onze de Marc Wilmots. Le sélectionneur fédéral aligne la défense annoncée. Witsel, Dembélé et De Bruyne constituent le trio médian. Benteke est lui épaulé par Hazard et Mirallas. Côté slovaque, Hamsik, Srktel et Stoch, les stars de l'équipe, débutent la rencontre.

Les premières minutes sont rythmées et engagées. Belges et Slovaques se disputent la possession de balle sans être vraiment dangereux. A la 10e minute, Tomas Huboçan, le back droit, dévie du coude un centre d'Eden Hazard. M. Yefet indique le point de penalty. Calmement, le joueur de Chelsea fixe Dusan Kuciak, inscrit son 3e chez les Diables et ouvre la marque (1-0, 10e).

Les Diables insistent sur le flanc gauche. Witsel trouve Hazard dans la profondeur. L'ailier des Blues s'infiltre dans l'axe et sert Kevin De Bruyne dans le rectangle. Le Gantois tente d'enrouler sa frappe mais croque son envoi. Kuciak capte facilement (19e).

Bien organisés, les Belges profitent de chaque ballon récupéré pour se projeter vers le but slovaque. De Bruyne, qui ajuste mal sa passe pour Christian Benteke, ou Hazard, dont la frappe fuit le cadre, pêchent dans le dernier geste. Martin Srktel se jette pour contrer un envoi du médian du Werder. Witsel à distance et Daniel Van Buyten de la tête ne connaissent pas plus de réussite.

Privés de l'expérience de Robert Vittek dès le quart d'heure, les Slovaques sont des hôtes conciliants - plus de 60% de possession pour les Diables - et ne sollicitent que très peu Jean-François Gillet.

Romélu Lukaku et Radja Nainggolan remplacent Benteke et Kevin Mirallas à la pause. Avec deux coups de coin et un tir puissant de De Bruyne en trois minutes, la deuxième période reprend sur de bonnes bases pour les Belges. Witsel, isolé par une talonnade d'Hazard, tire sur Srktel.

Dominateurs, les Diables doivent malgré tout se méfier. Marek Hamsik profite d'une intervention ratée de Jan Vertonghen pour réchauffer Gillet. Marek Sapara en force confirme les nouvelles intentions slovaques.

Les changements s'enchaînent. Les fautes aussi. M. Yefet laisse faire et garde ses cartons en poche. Hamsik, un peu trop seul, place une tête cadrée mais peu tranchante. Quelques minutes plus tard, le joueur du Napoli cherche le petit filet opposé de Gillet. Sans succès.

Le jeu des Diables s’étiole peu à peu même si Lukaku hérite d'une belle occasion. L'attaquant de West Brom ne parvient pas à rectifier suffisamment la trajectoire d'un bon centre de Dries Mertens.

Nainggolan, blessé, doit céder sa place à Buffel à peine une heure après son entrée au jeu. La Belgique recule et Gillet doit intervenir sur une frappe croisée de Robert Mak. A force de laisser venir, la Belgique craque sur le coup de coin suivant. Richard Lasik récupère le ballon à l'entrée du rectangle et son tir surprend complètement le portier noir-jaune-rouge (1-1, 87e).

Alors qu'on se dirige vers un partage un peu tristounet, Dries Mertens sort de sa boîte. L'ailier du PSV soulage le Breydel avec son spécial. Décalé sur la gauche, le lutin de Louvain repique dans l'axe et frappe du droit. Kuciak est battu (2-1, 90e).

Sans quelques cadres, la Belgique s’impose dans ce match amical et repart du bon pied après sa défaite roumaine. Mais il faudra se montrer plus constant fin mars lors de la double confrontation face à la Macédoine.

M. Weynants

 

 

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK