Robert Waseige au Mondial 2002: Des coups de griffes de la presse à l'affrontement face au Brésil

Belgique-Brésil à la Coupe du Monde 2002, dernier match de Robert Waseige à la tête des Diables
Belgique-Brésil à la Coupe du Monde 2002, dernier match de Robert Waseige à la tête des Diables - © YVES BOUCAU - BELGA

Robert Waseige nous a quittés ce mercredi. Le Belge, ancien entraîneur du FC Liège ou du Standard, entre autres, a aussi coaché l'équipe nationale en succédant à Georges Leekens en 1999. Il était donc le sélectionneur des Diables rouges au Mondial 2002. Et ce fameux huitième de finale, perdu contre le Brésil avec le but annulé de Marc Wilmots, son capitaine emblématique (2-0). Cette défaite a constitué l'apothéose d'une Coupe du monde entamée avec l'annonce de son départ pour le Standard et marquée par des conflits avec la presse.

Durant cette Coupe du Monde, Robert Waseige a dû faire face aux critiques de la presse, principalement flamande, après les deux partages inauguraux des Diables face au Japon et à la Tunisie. On y annonçait notamment un manque de confiance des joueurs en leur sélectionneur. Des critiques balayées d'un revers de la main par Robert Waseige après la victoire face à la Russie et la qualification pour les 1/8èmes de finale pour affronter le Brésil: "Je ne prends pas cela comme une victoire personnelle mais comme une leçon de morale" avait déclaré Robert Waseige au micro de Michel Lecomte. "Cela peut paraître ringard de parler de morale mais il y a des gens qui sont allés trop loin. Ca c'est inacceptable. Ils se sont comportés comme des voyous."


 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK