Bayat : "Roberto a toujours fait l'unanimité, on visera encore plus haut au Qatar"

Roberto Martinez et Mehdi Bayat
Roberto Martinez et Mehdi Bayat - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Mehdi Bayat, le Président de l’URBSFA, a réagi avec enthousiasme à l’officialisation de la prolongation de contrat de Roberto Martinez, qui sera le sélectionneur de l’équipe nationale belge jusqu’à la fin de l’année 2022.

De quoi préparer avec sérénité les deux grands tournois qui attendent les Diables Rouges, l’Euro 2020 (qui, pour rappel, aura lieu en 2021), et la Coupe du Monde 2022, qui se déroulera du 21 novembre au 18 décembre au Qatar.

"Je suis super content, cette prolongation, c’est une grande fierté, a réagi le Président de l’Union Belge lors d’une conférence de presse virtuelle organisée ce mercredi. Je me souviens encore de notre première rencontre, on avait tout de suite eu un crush (un coup de foudre, ndlr) pour lui : il avait fait l’unanimité, et il la fait encore aujourd’hui. C’est la deuxième fois qu’on prolonge son contrat. On a passé des étapes ensemble, notamment au niveau de la professionnalisation de la Fédération. Nous serons ambitieux lors du prochain Euro et de la prochaine Coupe du Monde, où nous aurons la volonté de faire encore mieux que la dernière fois (que la troisième place en 2018, ndlr)."

"Il ne faut pas uniquement analyser les résultats sportifs, a repris Mehdi Bayat. Il y a aussi tout le travail préparatoire mis en place par Roberto, qui nous donne le pouvoir de dire que nous sommes ambitieux. Nous allons maintenant travailler sur l’avenir : on a une génération dorée, bien sûr, mais il faut aussi travailler l’avenir pour se préparer pour la suite. Je lui souhaite d’être heureux, de prendre du plaisir. C’est un vrai gentleman, un vrai ambassadeur du football belge. Roberto a réussi à réunir à nouveau toute la nation autour des Diables Rouges. Flamands et Wallons, francophones, néerlandophones ainsi que germanophones, et ce, quelle que soit la couleur de peau. Il n’a pas seulement construit cette équipe, mais lui a aussi donné une identité et un visage clairs."

Enfin, existe-t-il une clause dans ce nouveau contrat qui permettrait à Roberto Martinez de rejoindre un club européen avant fin 2022 ?

"Qu’il y ait une clause ou pas, le plus important, c’est le gentleman agreement qui s’est tout de suite installé entre Roberto et la Fédération. Dès qu’il y a l’éventualité d’un contact avec quelqu’un (un club ou une autre équipe nationale, ndlr), Roberto est toujours revenu vers nous. Même s’il y a une clause, avec la confiance que nous avons en Roberto Martinez, s’il devait y avoir une séparation, elle se passerait de manière élégante, à l’image que la relation que nous avons depuis des années maintenant." Au vu de la réponse de Mehdi Bayat, on peut donc supposer que oui…