Adversaires dimanche, équipiers lundi : Kayembe et Vanheusden débriefent le choc wallon

Joris Kayembe et Zinho Vanheusden étaient les invités de La Tribune lundi soir. Adversaires dimanche lors du choc wallon entre Charleroi et le Standard, le latéral gauche des Zèbres et le défenseur central des Rouches se sont retrouvés à Tubize lundi pour le rassemblement des Diables rouges avec qui ils ont tous les deux été sélectionnés pour la première fois.

"J’ai appris ma sélection après l’entraînement mardi", a expliqué Kayembe. "Je n’avais pas mon téléphone et quand je suis arrivé dans le vestiaire, on m’a fait cette surprise. Au début, je ne comprenais pas parce que je ne savais pas que la sélection était ce jour-là. Je ne m’y attendais pas. Je me disais que ça allait venir mais je ne me mettais pas de pression. Je ne pensais pas que ça arriverait aussi vite."

Zinho Vanheusden a lui aussi été surpris par le timing de cette sélection. "Je suis très content que ce moment soit arrivé. Je ne pensais pas que j’allais être repris car nous avons deux matches importants qui arrivent avec les U21 mais c’est une grosse fierté pour moi d’être ici."

Les deux néo-diables ont ensuite débriefé le choc wallon remporté par le Standard (1-2). "Raskin était le meilleur joueur sur le terrain", ont-ils souligné à l’unisson. "Le Standard nous a bien attendus. Il a bien su bloquer les joueurs que l’on cherche à chaque match comme Nicholson, Rezaei, Fall et Gholizadeh. Nos adversaires nous ont mis une grosse pression au milieu de terrain et on n’arrivait pas trop à sortir", a reconnu Kayembe. Une analyse partagée par Vanheusden : "Notre plan tactique a très bien marché et individuellement tout le monde était prêt et ça a fait la différence."

Les deux joueurs se sont ensuite prêtés au jeu des pronostics. "On se voit finir dans le top 4", a répondu Kayembe sans se mouiller. "On vise d’abord la qualification aux playoffs avec le top 4 et ensuite tout est possible", a rétorqué Vanheusden.

Enfin, les deux Diables rouges ont évoqué leur expérience de jeunes joueurs expatriés à l’étranger. Parti pour l’Inter à 15 ans, Vanheusden garde de très bons souvenirs de cette expérience. "J’ai vraiment appris beaucoup en Italie, surtout sur la façon de défendre. Après j’ai eu ma blessure et je suis revenu au Standard où ma carrière se développe désormais."

Joris Kayembe a lui quitté le Standard à 19 ans pour tenter sa chance à Porto. "J’ai zéro regret de cette expérience. J’ai appris une autre façon de jouer, j’ai joué à différents postes et ça m’a beaucoup aidé. Peut-être que si j’étais resté en Belgique, je n’aurais pas eu toute cette palette-là dans mes caractéristiques."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK