Virton réclame des indemnités aux joueurs qui ont rompu leur contrat unilatéralement

Plus rien ne va du côté de Virton...
Plus rien ne va du côté de Virton... - © BRUNO FAHY - BELGA

Voilà plusieurs semaines, Virton se voyait refuser sa licence pour jouer dans l'élite du football belge. Depuis, le club gaumais a entamé plusieurs procédures afin de contrer cette décision. Entre-temps, plusieurs joueurs se sont sentis abandonnés par le club et ont écrit une lettre ouverte à l'Union Belge ainsi qu'à la Pro League. Certains de ces joueurs ont même décidé de quitter le club. Ce dernier vient de réagir dans un communiqué. 

Virton ne compte pas en rester là et demande à ses joueurs de procéder "dans les règles de l'art" s'ils veulent être transférés sous peine de poursuites judiciaires.

"Certains joueurs sous contrat avec le RE Virton ont pris la liberté de rompre unilatéralement la relation contractuelle qui les lie au club.

De ce fait, ils deviennent redevables d'une indemnité de rupture prévue par la loi de 1978 sur le contrat de travail pour sportifs rémunérés (...) ainsi que d'une indemnité spécifique pour le dommage complémentaire causé au club. Virton a entamé les démarches légales visant à ce que ces joueurs soient condamnés au paiement de ces indemnités."

Le club admet que la situation d'attente est compliquée mais considère que ce n'est en aucun cas de sa faute. "Comme informé précédemment, suite à la décision de l'Autorité belge de la concurrence qui a confirmé que certains points du règlement licence de l'URBSFA violent (prima facie) le droit de la concurrence, le RE Virton a ressaisi la CBAS afin que la licence professionnelle lui soit enfin octroyée. Dès que cette décision sera prononcée, les entraînements et la préparation de la nouvelle saison  reprendront alors sans délai."

La direction virtonaise sort donc quelque peu les griffes:

"A cet égard, le RE Virton déclare que:

- Il n'est malheureusement pas responsable d'une telle situation puisque le refus de licence a été fondé sur un règlement illégal, ce que le club n'a cessé de dénoncer depuis plusieurs mois déjà.

- Il ne s'agit pas pour le RE Virton de retenir qui que ce soit contre son gré, le club étant ouvert à toute négociation de transfert vers un autre club, pour peu que cela se fasse dans le respect des réalités économiques, des règlements et de la loi. A défaut d'un tel respect, le RE Virton fera valoir ses droits en justice."

Un drôle de feuilleton qui nous réserve encore pas mal de rebondissements... Aucun très reluisant pour le football belge. 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK