Virton conteste le refus de sa licence en justice et attaque l'Union belge au tribunal

L'Excelsior Virton va contester devant le Tribunal de première instance de Bruxelles la décision de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) de ne pas lui octroyer de licence pour le football professionnel. Le club gaumais de Division 1B annonce aussi mardi son intention d'entreprendre une action en dommage et intérêts contre l'Union belge de football (URBSFA) ainsi qu'une demande de mesure provisoire devant l'Autorité belge de la concurrence.

Recalé début avril par la commission des licences de l'Union belge de football, Virton était allé en appel devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS), mais le club a annoncé mardi midi que la CBAS lui avait refusé le précieux document, nécessaire pour évoluer au sein du football professionnel en Belgique.

Quelques heures plus tard, Virton a annoncé plusieurs mesures. Le club de Flavio Becca va ainsi entreprendre un recours en annulation, devant le Tribunal de première instance de Bruxelles, de la décision de la CBAS de lui refuser sa licence, "pour violation de règles d'ordre public (notamment les règles de concurrence)". Le RE Virton va aussi entreprendre une demande de mesure provisoire devant l'Autorité belge de la concurrence et une action en dommage et intérêts contre l'URBSFA, "visant au remboursement de toutes les sommes investies dans le club et du dommage subi suite au refus de licence, soit à titre provisionnel entre 10 et 15 millions d'euros", précise le club.

La moitié des équipes de D1B étaient restées sur le carreau début avril, voyant leur demande de licence refusée par la Commission des licences de la fédération. Virton est le second club à avoir été débouté par la CBAS, après Roulers lundi. Lommel a obtenu le précieux sésame et a officialisé lundi son rachat par le City Football Group, la société propriétaire notamment de Manchester City. Lokeren a entre-temps fait faillite.

En principe, la relégation sur tapis vert de Roulers et Virton devrait permettre à Seraing et au RWDM d'accéder à la D1B, alors que Heist, champion de D1B, est assuré de prendre la place de Lokeren. Mais les mesures que compte entreprendre Virton promettent une nouvelle bagarre juridique, alors que le format du championnat, bouleversé par la pandémie de coronavirus, doit être discuté vendredi lors de l'assemblée générale de la Pro League.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK