Vincent Langendries, la voix télé des Diables cet été, se dit « fier et honoré »

Vincent Langendries sera la voix des Diables Rouges pour leurs prochaines rencontres. C’est lui en effet qui commentera en télé les matchs de notre équipe nationale en mars et pendant l’Euro. Confidences sur cette nouvelle fonction.

" J’ai ressenti de la reconnaissance, mais aussi de la fierté car les Diables rouges restent le summum dans notre métier " explique-t-il, en pensant également au dilemme auquel a dû faire face Rodrigo Beenkens.

" Deux événements importants se chevauchent entre l’Euro avec les Diables et le Tour où Rodrigo Beenkens excelle depuis de nombreuses années. C’était compliqué de se couper en deux et ne pas être à 100% sur un événement. "

S’il est ravi de cette opportunité, Vincent Langendries n’en rêvait pas forcément : " Le sport a toujours été ma passion. C’est le chemin du travail et du hasard qui m’a amené à la RTBF. Je ne rêvais donc pas de cela quand j’étais petit. Mais à partir du moment où ça te tombe dessus, tu prends tout avec bonheur. Je suis conscient que je suis un privilégié dans le sport belge. "

Selon lui, le commentaire est une des " parties magnifiques " de son travail de journaliste car il a pour mission de transmettre des émotions au public. Des émotions qui sont d’autant plus fortes lorsque l’équipe nationale est sur le terrain : " On ne va clairement pas commenter cela de manière totalement neutre. On peut donc se permettre un petit peu de patriotisme. Mon rôle est de commenter, d’informer, bref d’accomplir mon travail journalistique, mais aussi de faire vivre l’événement et de partager les émotions que les gens ont envie de connaître à travers les matchs de notre équipe nationale. "

Vincent n’a commenté " que " cinq matchs des Diables dans sa carrière pour le moment, mais peut se targuer d’une expérience de longue haleine dans d’autres disciplines : " J’ai l’habitude du direct. Je commente des matchs de foot depuis très longtemps, j’ai quelques Coupes du monde ou Euro à mon compteur de commentateur, avec ou sans consultant. Je n’ai ni crainte ni pression. "


►►► À lire aussi : Rodrigo Beenkens, Vincent Langendries : deux experts pour commenter les grands rendez-vous sportifs de l’été !


Notre journaliste se dit " honoré " d’intégrer la liste prestigieuse des voix des Diables rouges sur la RTBF. Il y figure de grands noms du service des sports comme Rodrigo Beenkens, Roger Laboureur, Arsène Vaillant, Frank Baudoncq ou Michel Lecomte.

À l’Euro, toute la Belgique caresse le doux rêve d’un titre continental. La perspective l’enthousiasme d’autant plus : " On est dans une tout autre perspective que le Mondial 1986 par exemple. Là les résultats constituaient une surprise totale. Ce serait formidable de vivre un événement historique comme le serait une victoire finale, je suis impatient… comme tous les amateurs de foot. "

En évoquant sa future mission, le journaliste tient à rendre hommage à celui qui a commenté les trois grands tournois des Diables : " J’espère être à la hauteur de la tâche et de ce que Rodrigo a fait jusqu’aujourd’hui car c’est un énorme professionnel. J’ai pour lui un profond respect et j’ai toujours pris un peu exemple sur la manière avec laquelle il se préparait avec beaucoup de précision. " Pour relever le défi, il compte rester fidèle à sa manière de travailler : " J’ai un autre style, c’est clair. Je ne vais pas chercher à imiter qui que ce soit. Je vais juste tenter d’être qui je suis, au naturel, dans l’équilibre de l’information et de l’émotion. Bref celui que je pense avoir toujours été aux commentaires d’un grand direct. "

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK