Vincent Kompany : "Anderlecht a joué avec la peur, ce métier demande du risque"

Vincent Kompany était dépité à l'interview d'après-match de la défaite anderlechtoise face à Courtrai. Deux idées maîtresses sont ressorties de ses propos : la peur et le manque d'identité. "Il n'y a pas beaucoup d’explication qui auront de la valeur. C’est plus facile d’expliquer une défaite si on s’est retrouvé dans ce qu’on a vu sur le terrain. Le message à mes joueurs c’était très simple : on a la chance d’avoir un métier où on est 100% impliqué et c’est notre vie. Si on perd, on perd en se reconnaissant, avec notre identité, avec la qualité technique qu’on a, avec les courses dans la profondeur et les dribbles. Perdre quand on a montré très peu ou rien du tout de cela, ça vaut pas la peine."

Il enchaîne, au micro d'Eleven Pro League. "On a joué avec la peur. C’était clair. On doit réaliser que ce métier demande des risques et il faut oser les prendre. Il faut accepter les conséquences des risques qu’on prend. Marquer un but à une équipe trop organisée, il faudra faire une passe qui n’est pas écrite dans un livre de théorie. Ce qui me dérange le plus, c’est qu’on ne s’est pas reconnu."

Le coach est revenu sur le contraste entre les deux dernières prestations d'une part, et les matchs livrés contre Genk et en Coupe, notamment. "Ca montre aussi que le foot est un métier de match par match. Il n’y a pas dix jours, ils marquaient cinq buts contre l’Union, ils allaient à Genk et ils se créaient une vingtaine d’occasions contre l’une des équipes favorites du championnat. On a deux matchs qui sont moindres, et on reparle de notre manque de création d’occasions."

Et le coach de conclure : "Admettons qu’on perde 0-2 contre Courtrai, c’est toujours un problème pour Anderlecht. Mais il y a différentes manières de perdre 0-2. Il faut rester professionnel, calme et concentré sur le prochain match. Il faut faire en sorte que cette force qu’on a en nous, on la retrouve le plus vite possible."

 

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK