Venanzi : "C'est la première fois depuis huit ans que j'entends 'Merci Standard' "

C'était l'euphorie dans les travées de Sclessin jeudi soir après le succès du Standard 1-0 face au leader du championnat espagnol, le  FC Séville. Une victoire qui a certes rapporté 540.000€ (le point donne 180.000€, la victoire est elle valorisée à 900.000 € en Champions League) au club mais qui est surtout significative en termes de prestige pour le club liégeois face à un des gros poissons du football européen. Un grand motif de fierté donc pour le président du Standard Bruno Venanzi, aux anges après la rencontre et conquis par les chants de bonheur des supporters. "C’est la première fois depuis huit ans que j’entends 'Merci Standard' ", s'est-il ému.

Bastien: "Peut-être le tournant de notre saison"

Samuel Bastien a pour sa part poussé l'analyse un peu plus loin en mettant l'accent sur les sacrifices effectués par l'équipe en cette soirée européenne. "On a gagné contre l’équipe qui est première au classement en Espagne. C’est assez incroyable. Sur papier, Séville était plus fort que nous mais sur le terrain on a prouvé notre force mentale. Et ça nous a permis de gagner le match. On connait le jeu espagnol (circulation de balle rapide, technique). On a essayé de compenser avec nos atouts. A la mi-temps, Michel Preud’homme nous a dit de continuer comme ça et étant encore plus " sur l’homme. C’est une victoire collective. Tout le monde a travaillé pour tout le monde. C’est notre force. Ce match peut-être un tournant dans notre saison. On a battu nos trois adversaires en Europa League. On va essayer de continuer comme ça. On doit se concentrer parce que dimanche, on joue à Bruges. "

Djenepo: "Je suis ému et content. C'était inespéré"

Dans les vestiaires, les joueurs étaient eux aussi d'humeur festive à l'image du buteur décisif Moussa Djenepo. "On prend trois points, on bat le premier de la Liga : je suis ému et content ! C’était un peu inespéré, on savait que ça ne serait pas facile. On y a cru, on avait confiance. On s’est donné à fond pour mériter cette victoire. La suite? C’est une grande dose de confiance, c’est sûr, mais on va rester les pieds sur terre. On va aller chercher la qualification dans le dernier match."

Luyindama: "Chez nous, on ne craint rien"

Impeccable défensivement, Christian Luyindama a quant à lui mis l'accent sur le facteur 'Sclessin', déterminant ce soir. " C'est la fête ici ce soir. Chez nous, on ne craint rien! On était déterminé. La première période a été plutôt difficile avec leurs attaquants toujours en mouvement. On ne comprenait rien. En deuxième période, on était mieux et on a su les maîtriser. Cela va nous motiver pour les prochains matches. Le prochain match? "Je ne crois pas qu’on va perdre à Akhisar. On va se qualifier" a affirmé un Luyindama très sûr de lui.

Emond: "C'est exceptionnel"

Très actif offensivement mais maladroit par moments, Renaud Emond était très fier de la prestation de l'équipe. "C’est exceptionnel. On a fait presque le match parfait. En fin de match on a galvaudé pas mal et on aurait pu faire 2-0. Cela aurait été mérité. On a prouvé qu’on peut battre n’importe qui chez nous à domicile ! "

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK