Vadis: "On est plus fort que Minsk"

"Un match n'est pas l'autre" insiste un Vadis Odjidja-Ofoé au micro d'Ebby Brouzakis. Le médian du Club est conscient qu'à l'aller des barages de l'Europa League, Bruges n'a montré son véritable visage que durant la deuxième mi-temps. Cela lui a permis de s'imposer sur le fil 2-1. L'avantage est mince avant le périlleux déplacement à Minsk.

"Je ne pense pas qu'on va à Minsk pour jouer le match nul ou attendre. On a prouvé qu'on était plus fort qu'eux à condition de jouer notre jeu et d'être confiant. On doit aller de l'avant et tenter de marquer un goal" avoue Vadis.

Cela dit, les résultats obtenus en championnat ne plaide pas en faveur des "Blauw en Zwart". Et si le déclic avait lieu à Minsk ? le président de Bruges, Pol Jonckheere en est, lui, convaincu. "A Minsk, l'occasion est belle de relever la tête. Je me rappelle du match contre Poznan l'an passé, cela a donné un nouvel élan à l'équipe. A partir de là, l'équipe a obtenu des résultats et proposé un beau jeu. Je suis certain que tout peu changer" a déclaré avec conviction Pol Jonckeere.

Et d'ajouter "il y a beaucoup de joueurs qui veulent vraiment un avenir dans un grand club. Donc, c'est bien qu'ils puissent se montrer en Coupe d'Europe."

Sur le plan financier également, une qualification pour les poules de l'Europa League est importante pour un Club de Bruges qui n'a plus gagné de trophée depuis 2007. Le Club ne peut de toute évidence pas se permettre un faux-pas contre une équipe du Dinamo Minsk battue le week-end dernier par la lanterne rouge d'un championnat biélorusse dominé par le ... BATE Borisov. Minsk est lui 4ème.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK