Une défense de fer retrouvée : Manchester City solutionne enfin l'après-Kompany

" Encore une victoire sans but encaissé pour Manchester City " Voilà un titre que l’on entend souvent depuis plusieurs semaines. Si les victoires des Cityzens ne sont pas surprenantes, leur défense est devenue l’une de leurs forces, ce qui n’était pas gagné d’avance.

Manchester City est la meilleure défense de Premier League, et de loin. Avec 16 buts encaissés en 26 matchs, l’équipe de Pep Guardiola devance Chelsea et ses 25 buts encaissés. Cette saison en championnat, les Skyblues sont à 0,61 but encaissé/match, ce qui en fait la meilleure défense des cinq plus grands championnats. L'équipe de Kevin De Bruyne a en plus réalisé 15 clean sheet.

Une assise défensive enfin trouvée

Il n’y a pas si longtemps, la défense anglais changeait tout le temps de visage, Guardiola ne parvenant pas à trouver la bonne formule. Ce temps est désormais révolu. Zinchenko-Rúben Dias-Stones-João Cancelo. Voilà le quatuor qui permet désormais à Pep Guardiola de s’appuyer sur une défense de fer. Exit les Mendy, Walker, Laporte même si un certain turnover est forcément présent.

Arrivé l’été dernier en provenance de Benfica, Rúben Dias était la pierre angulaire qui manquait à l'équipe de l’entraineur espagnol. Leader vocal malgré son jeune âge, il remplace d’une certaine manière Vincent Kompany. Après la victoire 0-2 à Burnley le 3 février dernier, l’ancien entraîneur du Bayern n’a pas tari d’éloge concernant son nouveau défenseur : "C'est, de loin, l'une des meilleures recrues que j'ai faites ici. Il s'est adapté rapidement et tout ce qu'il fait sur et en dehors du terrain vise à être parfait dans les 90 minutes de match. En ce moment, il est intouchable dans l'équipe, non seulement il joue bien mais il fait aussi bien jouer les autres à côté de lui. "

Acheté pour 68 millions d’euros, le jeune Portugais avait pourtant la pression, car les achats compulsifs de City en défense n’étaient pas forcément des réussites les dernières saisons. Aké (45), Laporte (65), Stones (55), Otamendi (44), Mangala (45) et maintenant Ruben Dias. En sept ans, le board anglais a dépense plus de 320 millions d’euros, rien que pour des défenseurs centraux ! Si Guardiola a expliqué que la réussite actuelle de son équipe était due à l'argent, la mayonnaise semble bien avoir pris derrière.

Solide leader de Premier League avec douze points d’avance sur Manchester United, les Cityzens sont presque déjà qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des champions grâce à leur victoire 0-2 à Mönchengladbach. Finaliste en Coupe de la ligue, le club anglais est également toujours en lice en FA Cup. La saison des Skyblues pourrait donc être parfaite. Si ce refrain est régulièrement revenu ces dernières saisons, Manchester City pourrait bien marquer l’histoire cette année.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK