Troisième titre consécutif pour le Zénith et le Slavia Prague

Les lauriers de champions sont attribués les uns après les autres. Le Zénith Saint-Pétersbourg, vainqueur impitoyable du Lokomotiv Moscou (6-1) dans un match bouillant au sommet de la 28e journée, a été sacré dimanche champion de Russie pour la 3e année consécutive. En République tchèque, le Slavia Prague a réalisé la même "passe de trois" suite au partage du Sparta, son grand rival.

Avec deux rencontres encore à jouer, le club du géant du gaz Gazprom compte neuf points d'avance sur son adversaire du soir et ne peut plus être rejoint. Le Lokomotiv est deuxième mais pourrait être dépassé lundi par le Spartak Moscou, qui joue à Toula.

Une large victoire du Zénith assurée à domicile par un triplé de l'international iranien Sardar Azmoun auteur d'une tête imparable (39), d'un penalty transformé (45+3) et d'une reprise du plat du pied sur un centre de Malcom (46).

Le capitaine du Zénith, Artem Dzyuba, a ouvert le score avec un lob judicieux (19) puis réalisé un doublé en profitant d'une sortie ratée (51) du gardien du Lokomotiv.

Malcom a enfoncé le clou avec un tir de loin (67). L'ancien Girondin François Kamano a sauvé l'honneur du club moscovite à la suite d'une erreur de relance (56).

Pour le Zénith Saint-Pétersbourg, c'est l'apothéose d'une saison menée de bout en bout. Meilleure défense, meilleure attaque, le club a été porté par ses attaquants Serdar Azmoun et Artem Dzyuba qui trônent au sommet du classement des buteurs avec respectivement (19) et (16) buts.

C'est la 7e fois que le club du nord-ouest de la Russie est sacré, permettant au Zénith de se rapprocher du record du Spartak Moscou et ses 10 titres depuis la première édition du championnat de Russie en 1992.

Son sacre aurait pu être bien plus précoce sans le retour canon du Lokomotiv Moscou, qui n'avait jusqu'alors perdu aucun point en 2021 et restait sur huit victoires consécutives, porté notamment par le retour en forme de Kamano.

En Ligue des champions l'an prochain, le Zénith, entraîné par l'ancien milieu du PSG Sergueï Semak, tentera de faire mieux que lors des deux précédentes éditions, qui l'avaient vu être piteusement éliminé dès le premier tour.

7e titre pour le Slavia

Invaincu depuis 42 matches de championnat, le Slavia est assuré d'un nouveau titre alors que son grand rival, le Sparta Prague, contraint au nul dimanche, ne peut plus le rejoindre.

Le Slavia remporte ainsi son 7e titre de champion depuis la création du championnat à la suite de la scission de la Tchécoslovaquie en 1993 en deux pays, la Slovaquie et la Tchéquie.

Le club a atteint cette saison les quarts de finale de la Ligue Europa, éliminé par Arsenal.

 

 

 


AFP

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK