Thomas Meunier dégringole dans la hiérarchie à Dortmund : "ça devient humiliant"

L’arrivée à Dortmund de Thomas Meunier devait signifier une nouvelle grande étape dans sa carrière. Le joueur, dont la cote demeurait boostée par une excellente Coupe du monde 2018 et par quatre saisons à empiler les trophées à Paris, devait s’épanouir dans l’un des clubs les plus emblématiques du monde du football. Après bientôt un an, l’expérience prend une mauvaise direction.

Il y a des signes qui ne trompent pas. Mercredi soir, lors du match à domicile face à Manchester City en quart de finale retour de la Ligue des champions, Edin Terzic change son fusil tactique d’épaule pour espérer arracher la qualification, et a besoin d’un profil pour faire tout le flanc droit. Le coach du BVB compte plusieurs options sur son banc : Thomas Meunier, Felix Passlack voire Lukasz Piszczek. Pourtant, c’est bien Thorgan Hazard qui monte au jeu. "C’est un peu le signe de la descente aux enfers", constate Thomas Chatelle, qui a commenté ses dernières rencontres en Ligue des champions pour Proximus Sports. Ca semble clair qu’Edin Terzic ne l’a plus du tout à la bonne. Ça devient même humiliant quand Mateu Morey passe devant toi, puis Emre Can, puis Pizsczek, puis maintenant Hazard."


►►► À lire aussi : Meunier : "La différence entre le match de 2016 contre le pays de Galles et celui-ci ? C’est Roberto Martinez !"


 

La tâche ingrate du remplacement de Hakimi

Quand il signe Thomas Meunier gratuitement l’été dernier, Michael Zorc, le directeur sportif de Dortmund pense réaliser une bonne pioche. "En début de saison, on s’est dit qu’il était installé pour des années dans un club au football qui lui correspond", poursuit Chatelle. "Certes, il devait remplacer Hakimi, mais Meunier a toujours montré qu’il pouvait gérer la pression et les critiques en prestant de manière régulière."


►►► À lire aussi : Thomas Meunier explique les raisons de sa saison moyenne


Son expérience d’un grand club, son ambivalence entre arrière-droit simple et full-back moderne, sa gratuité et ses accointances avec deux autres cadres du vestiaire en font la recrue idéale. Mais deux blessures viennent gâcher sa greffe avec le noyau et le point de bascule a lieu quand Lucien Favre est limogé. "Quand il est arrivé à Dortmund, c’était un club dominant, avec un système à 3 derrière, qui lui convient bien. Aujourd’hui, Terzic modifie souvent son approche tactique. En Bundesliga, ce n’est plus le Dortmund dominant qui a une possession outrancière ou qui domine son adversaire. Ça a mis Meunier dans une position back 'à l’ancienne', dans une défense à quatre. On l’a vu plus souvent dans des moments compliqués : c’est arrivé 4 ou 5 fois cette saison qu’il soit mis en difficulté dans son dos. Tout ça arrive moins lorsqu’il évolue comme back moderne en faisant tout le flanc droit." Chatelle dresse même un autre constat : "que ce soit à Bruges, au PSG, à son début à Dortmund ou chez les Diables, Meunier a toujours évolué dans des équipes ultra-dominantes, où il pouvait faire ressortir ses grandes qualités de 'défenseur-attaquant'. C’est moins le cas aujourd’hui."

2 images
© Tous droits réservés

Des stats équivalentes avec ou sans lui

Points pris en Bundesliga avec Meunier titulaire 26 points sur 48 = 1,62 point par match
Points pris en Bundesliga sans Meunier titulaire 23 points sur 42 = 1,64 point par match

Les chiffres bruts ne traduisent aucun impact, qu’il soit positif ou négatif, de la présence de Meunier sur le terrain. Le joueur avait signalé en janvier qu’il n’était pas satisfait de son rendement et se rendait compte qu’il était capable de mieux. Qu’est-ce qui pourrait changer la donne et le faire percer en Allemagne ? "Il faudra voir le projet avec lequel Marco Rose va venir à Dortmund. C’est un entraîneur de l’école Red Bull, qui prône a priori un football offensif, qui peut lui convenir," pense Chatelle. "Je suppose qu’il va avoir une discussion avec les dirigeants de Dortmund en fin de saison. Il était venu dans l’optique d’encadrer la jeunesse en tant que joueur expérimenté. Est-ce que ça peut cadrer avec la future vision de Rose ? Pourquoi pas !"

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK