Un tribunal interdit à l'UEFA et la Fifa toute mesure contre le lancement de la Super League

Un tribunal madrilène a interdit mardi en référé à l’UEFA et à la Fifa toute mesure contre le lancement de la Super League, première victoire judiciaire pour cette compétition privée dissidente qui a ouvert un conflit dans le foot européen, selon la décision obtenue par l’AFP.

Dans ce texte, le tribunal de commerce n°17 de Madrid indique avoir "ordonné à la Fifa et l’UEFA […] de s’abstenir d’adopter toute mesure ou action ou d’émettre toute déclaration ou communiqué qui empêche ou pose des difficultés, de forme directe ou indirecte, à la préparation de la Super League de football".

Ce tribunal précise, par ailleurs, avoir "interdit" aux deux instances de prendre "des mesures disciplinaires ou des sanctions" à l'encontre des clubs, des dirigeants et des joueurs impliqués dans la préparation de la Super League.

Il leur interdit, en particulier, d'"exclure les clubs et/ou les joueurs (...) de toute compétition de club internationale ou nationale".

Il faudra voir comment l'UEFA et la FIFA ripostent à cette injonction prononcée par un seul tribunal espagnol, alors que leurs menaces de mesures de rétorsion concernent toute l'Europe.

La Premier League s’oppose au projet de Super League et envisage des actions

Les quatorze clubs de Premier League, le championnat d’Angleterre de football, qui ne figurent pas dans les membres fondateurs de la Super League s’opposent à sa création et envisagent une action contre le 'Big Six'. La Premier League l’a annoncé mardi dans un communiqué.

Les quatorze clubs se sont réunis avec la Premier League et la Fédération anglaise (FA).

"Les 14 clubs présents s’opposent unanimement et vigoureusement à la Super League", peut-on lire dans le communiqué. "La Premier League envisage toutes les actions possibles pour l’empêcher de progresser, ainsi que de demander des comptes aux actionnaires impliqués, conformément à ses règles."

La Premier League dit qu’elle continuera à travailler avec les principales parties prenantes, y compris les groupes de supporters, afin de "protéger les meilleurs intérêts du jeu" et "appelle les clubs impliqués dans la compétition à cesser immédiatement leur participation."

Six clubs de Premier League, Liverpool, Chelsea, Arsenal, Tottenham, Manchester City et Manchester United, figurent parmi les douze clubs fondateurs de cette Super League, une compétition fermée concurrente à celles de l’UEFA.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK