Sénégal/Algérie: leurs forces et faiblesses avant la finale de la CAN

Le Sénégal et l'Algérie, les finalistes de la CAN 2019
Le Sénégal et l'Algérie, les finalistes de la CAN 2019 - © Tous droits réservés

Le coup d’envoi de la finale de la CAN 2019 sera donné vendredi à 21h. Une rencontre qui s’annonce épique entre les deux favoris : le Sénégal et l’Algérie. Deux équipes qui n’en sont pas à leur premier affrontement. Au total, elles se sont défiées 22 fois, dont la dernière n’était pas plus tard que le 27 juin dernier en phase de poules de la CAN. Le bilan global de ces rencontres donne l’avantage à l’Algérie qui comptabilise treize victoires contre quatre pour le Sénégal, et enfin cinq nuls. Mais rien est joué car chaque pays à ses forces et faiblesses.

Une nouvelle chance pour le Sénégal...depuis 2002

Le Sénégal n’est pas près de laisser passer sa nouvelle chance de remporter la coupe. Une occasion qu’il attend depuis maintenant 2002, année où l’équipe avait réalisé sa meilleure performance, atteignant la finale. Face au Cameroun, Aliou Cissé, le sélectionneur actuel et capitaine à l’époque, perd 3-2 avec son équipe aux tirs au but. "Avoir perdu cette finale, je l'ai encore en tête. Ce qui m'a motivé pour devenir entraîneur, c'est de pouvoir ramener le Sénégal en finale", a déclaré l'ancien défenseur. Et chose promise, chose dûe car le coach peut maintenant se vanter d’avoir atteint le même objectif qu’il y a 17 ans. Son prochain but est de ramener la coupe et il peut compter sur la motivation de son équipe : "Mes joueurs m'ont dit qu'ils allaient faire mieux que ma génération!".  Et cette seconde chance, le Sénégal la mérite. Car il peut se vanter d’avoir un très bon mental. Après un parcours presque parfait, il vit une demi-finale à rebondissements, premièrement à cause d’un penalty accordé à la Tunisie. En cause, la main du défenseur Kalidou Koulibaly. Heureusement, le gardien Alfred Gomis parvient à l’arrêter. Mais c’est surtout à Dylan Broon, le défenseur de La Gantoise, qu’ils doivent leur victoire. A la 100e minute, contre tout attente, le joueur tunisien marque dans son propre camp et propulse le Sénégal en finale de la CAN.

Les Lions sont d’attaque

Pour les Lions de la Teranga, vendredi sonnera donc l’heure de la revanche. Ils sont fin prêts à écrire la légende pour la première fois de l’histoire du football sénégalais en ramenant la Coupe d’Afrique. Une équipe qui pourra compter sur ses multiples forces. Pour commencer, l’attaquant Sadio Sané, ou encore son milieu de terrain d’Everton, Idrissa Gueye. Mais également sur les buteurs de cette édition : Sarr, Niang, Baldé, Konaté et Diatta. Sans oublier les remparts de la défense composés de Wagué et Sabaly, qui devront se passer de leur roc, Kalidou Koulibaly, suspendu pour avoir pris un deuxième carton jaune en l’espace de trois matches. Ils pourront cependant s’appuyer sur leur mental et leur régularité, eux qui ont tracé leur chemin depuis les 8e de finale avec un score constant de 1-0.

L’Algérie, rien à perdre, tout à gagner

Du côté des Fennecs, l’attente est aussi énorme. Près de 29 ans après leur seul sacre à la CAN, ils veulent remettre le couvert. Et depuis le temps, ils ont enchaîné les déceptions. Une défaite en quarts à la CAN 2017, une élimination dès le premier tour l’édition suivante et l’échec de leur qualification au Mondial 2018. Le tout en ayant changé six fois d'entraîneurs en quatre ans, dont l’un d’entre eux fut le Belge Georges Leekens. L’Algérie veut contrer sa malédiction et elle a les atouts pour. Lors de la finale, tous les regard seront fixés sur Ryad Mahrez, la star nationale. Le capitaine des Fennecs est l’auteur du but marqué contre le Nigéria dans les dernières secondes de la demi-finale, un goal qui les a conduits en finale. Et il pourra compter sur ses coéquipiers comme  son ailier Youcef Belaili, le chouchou du public, Ismaël Bennacer, le milieu de terrain tout juste racheté 16 millions par l’AC milan, ou encore Feghouli, Bounedjah, Slimani et Ounas, les marqueurs de cette édition de la CAN, qui vont peut-être réitérer leur exploit. Tout semble dès lors sourire à l’équipe des verts et à son sélectionneur national, Djamel Belmadi qui depuis août dernier, a su lui rendre sa splendeur. Il rassure même le peuple algérien : “On va se battre comme on s'est battu jusqu'à présent. Voilà ce que je peux promettre. On va faire le maximum.

Le rendez-vous des capitaines

Deux joueurs seront fort attendus ce vendredi dans le stade : l’Algérien Riyad Mahrez et le Sénégalais Sadio Sané. Durant la compétition, ils se sont merveilleusement illustrés, comptabilisant chacun trois buts et une passe décisive pour le Lion. En effet, ce dernier a largement participé au succès de son équipe durant cette CAN. Après une très belle saison à Liverpool, le champion d’Europe garde un avantage devant son homologue algérien. Il partage également le statut de meilleur buteur de la Premier League avec Aubameyang et Salah. Un titre qu’il remporte grâce à ses 22 buts inscrits durant la saison 2018-2019. Ce palmarès le rapproche du titre de meilleur joueur africain et le place parmi les favoris au Ballon d’Or 2019 au côté de Van Dijk, Messi, Becker et Ronaldo. Lors de la finale, il retrouvera en face Riyad Mahrez, leader et capitaine des fennecs, Ballon d’Or africain en 2016. Le joueur de Manchester City, Champion de la Premier League devant le club de Liverpool de Mané, est l’auteur de 3 buts dans cette édition de la CAN. Un duel épique entre ces deux meneurs est donc prévu dans cette course à la victoire.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK