Scandale de matches truqués en Autriche

De 2004 à 2013, entre 17 et 19 rencontres de football sont soupçonnés d'avoir été manipulées. Les joueurs entendus par la police, évoluent -- ou ont évolué -- dans des clubs allant du niveau régional à la 1re division.

La police criminelle fédérale (BKA), autorité autorisée à enquêter sur des soupçons de rencontres manipulées, est désormais en charge du dossier.

La police a également procédé à des perquisitions, sans en préciser le nombre, dans quatre des neufs Länder: Vienne, Basse-Autriche, Carinthie et Salzbourg.

Parmi les 20 joueurs entendus jeudi, trois font partie du club de D1 autrichienne de Grödig, d'où l'affaire est partie il y a deux semaines.

L'ancien joueur de Grödig, Dominique Taboga se trouve à l'origine de ce scandale. Il avait déposé plainte le 12 novembre, se disant victime d'un chantage de la mafia des paris sportifs. Grödig l'avait licencié le 14 novembre.

L'ancien international autrichien Sanel Kuljic, qui a évolué dans le championnat autrichien de 1re division dans les années 2000, est soupçonné d'être derrière ce chantage. Il a été placé en détention provisoire le 15 novembre, tout comme une autre personne soupçonnée d'être son complice. Sa détention a été prolongée jeudi.

Dominique Taboga a également été arrêté jeudi. Un mandat pour le placer en détention provisoire a été émis par la justice autrichienne.

 


Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK