Samuel Bastien : "On passe à côté de quelque chose de grand"

Un match qui laissera probablement des traces côté liégeois. Alors qu'il menait 2-0 face à Arsenal, le Standard s'est écroulé et a concédé un match nul frustrant, puisqu'il lui coûte également la qualification. A l'issue de la rencontre, les mines étaient donc logiquement déconfites côté rouche.

"L'idée de tout le monde avant le match c’était de gagner et puis de voir ce qui se passait dans l’autre match. C’est râlant parce que tu mènes 2-0 ici contre Arsenal et que tu commets deux erreurs collectives. On est passé à côté de quelque chose de grand..." estimait Samuel Bastien, le regard vide.

Les Liégeois ont longtemps fait jeu égal avec des Londoniens à deux visages : "Même si Arsenal c’est pas trop ça, ça reste un grand club. On leur a montré qu’on était aussi un grand club et qu’on pouvait leur poser quelques problèmes. Ils l’ont remarqué. C’est très râlant d’avoir fait match nul" renchérissait Bastien, l'homme à tout faire de Preud'homme et à nouveau buteur ce soir.

Moment clé dans cette rencontre, les quelques minutes après le deuxième but liégeois. Tiraillés entre la volonté d'inscrire une troisième rose et d'éviter d'encaisser un but, les Liégeois ont quelque peu perdu leur moyens : "On a bien vu après le deuxième but qu’on voulait en mettre un 3e. On a peut-être mal géré ce moments d'euphorie. Je ne trouve pas d’excuses, on gagne ensemble, on perd ensemble. On doit relever la tête parce que dimanche, on a un gros match aussi. On va bien récupérer pour bien aborder ce match.. Ce n'est pas la fin du monde, c’est le foot. Cela n’a pas tourné pour nous" conclut-il.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK