Saelemaekers : "Une récompense pour tous les efforts que mes parents ont faits"

Ce mardi dans Complètement Foot, David Houdret, Pascal Scimè et Nordin Jbari ont consacré une large page à la victoire des Diablotins en Hongrie (0-3) en donnant la parole à Alexis Saelemakers

Stage avec les pros, titularisations à Anderlecht, prolongation de contrat, équipe nationale U19, équipe nationale U21, et bientôt Europa League, … tout s’est enchaîné très rapidement pour le jeune latéral de 19 ans.

"Pour moi, c’est vraiment un rêve de gamin qui est en train de se réaliser. Pouvoir jouer des matches d’Europa League, des matches avec la sélection nationale, … C’est vraiment l’aboutissement de tout le travail fourni pendant des années au centre de formation. Je suis un peu sur un nuage d'être récompensé dans le club où j’ai été formé" se réjouit l'Anderlechtois.

Sélectionné pour la première fois avec les Diablotins, Saelemaekers s'est parfaitement bien intégré au groupe de Johan Walem et a eu l'occasion de disputer 10 minutes face à Malte et 6 minutes contre la Hongrie.

"C’est toujours un peu spécial de rentrer dans une équipe pareille parce qu’ils sont ensemble depuis tout petit. Ils ont gravi les échelons ensemble. J’ai la chance de connaitre Landry Dimata qui joue à Anderlecht avec moi et qui m’a vraiment super bien intégré au sein du groupe. Au début c’est un peu difficile de reconnaître tous les joueurs et de se souvenir de leurs prénoms parce que forcément on ne les connait pas tous. Maintenant que je suis bien intégré, je me sens vraiment bien. C’est un groupe très familial, tout le monde reste soudé, et ça fait vraiment plaisir d’être ici" poursuit-il.

Tout proche d'une qualification pour l'Euro U21 2019 après leurs deux dernières victoires, les Diablotins n'ont plus besoin que d'un petit point.

"Ce serait vraiment une fierté, et puis ce serait aussi une récompense pour tous les efforts que mes parents ont fait lorsque j’étais plus jeune. On ne le dit pas souvent, mais c’est vrai qu’il y a des déplacements et de nombreux sacrifices que les parents doivent faire. Pouvoir récompenser mes parents en participant à cette compétition, ce serait vraiment une joie" assure encore Saelemaekers.

Et après, place aux Diables Rouges ? Le Mauve en rêve et l'assume.

"Bien sûr que j’y pense, c’est normal, mais comme je l’ai souvent dit, je me consacre essentiellement sur mon club, Anderlecht, et tout ce qui peut se passer en équipe nationale, c’est du bonus. Alors j’y pense, c’est un rêve qui pourrait se réaliser, en tout cas je l’espère" conclut-il avec envie.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK