Rouche, Sang et Marine, Jaune et Bleu : lorsque la lutte contre le Coronavirus n'a pas de couleur

Les supporters se mobilisent pour le personnel hospitalier.
Les supporters se mobilisent pour le personnel hospitalier. - © FRANCK FIFE - AFP

Avec la suspension des compétitions, la rivalité entre supporters est mise entre parenthèses. Désormais, les Ultras mobilisent leur énergie contre un adversaire commun : le Coronavirus.

Partout en Europe, la mobilisation est grande et les actions de solidarité aussi nombreuses que variées.

Les premiers à montrer la voie ont été les supporters des clubs italiens dont le pays a été, il est vrai, le premier à être impacté par le Covid 19 sur le vieux continent. Les différentes récoltes de fonds et autres appels aux dons (souvent en collaboration avec les clubs et les joueurs) ont déjà rapporté plusieurs millions d’euros afin d’aider la recherche ou d’équiper les hôpitaux en matériel adéquat.

En Allemagne, les membres de la Sudtribune du Borussia Dortmund ont, par exemple, décidé de livrer les courses des personnes âgées à leur domicile.

En Belgique, les supporters ne sont pas en reste.

Les premiers à se lancer ont été ceux du RFC Liège qui se sont mobilisés pour récolter un maximum de fonds pour venir en aide aux hôpitaux liégeois. Les fans du matricule 4 ont lancé l’opération "Liège-sur-vivra", un appel aux dons dans le but de récolter 35.000 euros, soit le coût d’un respirateur.

La campagne est partie sur des chapeaux de roue. "Mercredi midi, nous avions déjà récolté 23.187 euros et cela ne fait que commencer", précise Raphaël Schmitz l’un des supporters à la base de l’action.

De son côté, le club a lancé une vente aux enchères de plusieurs pièces de collection (dont des maillots) sur sa page Facebook.

Ultras Inferno 96 et Famille des Rouches soutiennent le personnel médical

De l’autre côté de la Cité ardente, les supporters du Standard ne sont pas en reste. Dans la foulée du club et des joueurs, la Famille des Rouches (clubs de supporters et groupes d’animations officiels du Standard), à l’initiative des Ultras Inferno 96, se mobilise également face à la crise du Covid-19 à travers une grande action de sensibilisation avec l’aide de la Fondation du Standard de Liège.

"Les dons contribueront à l’achat de respirateurs, de masques, de pousse seringues, de thermomètres, de lunettes, de visières… en lien étroit avec les hôpitaux de la région liégeoise et leurs besoins les plus urgents", détaille le communiqué.

A l’Union, récolte de fonds et vente de bières

Et dans la capitale ? Connus pour leur bonne humeur, les supporters de l’Union Saint-gilloise se mobilisent aussi en ces temps difficiles. Les Union Bhoys, dont le président est infirmier, organisent une récolte de fonds via une plateforme jusqu’à ce vendredi 27 mars. "Tout l’argent récolté sera versé à l’Hôpital Saint-Pierre qui utilisera l’argent au mieux. Nous avons déjà récolté 1800 euros mais on espère faire bien mieux", souligne Kostas membre du groupe.

Deux autres supporters, brasseurs de profession ont décidé d’aider la cause à leur manière.

Jean Van Roy de la brasserie Cantillon reverse 10% de ses ventes à l’hôpital Erasme. Samuel Languy livre à domicile et à vélo, sa fameuse En Stoemelings et reverse 5€ par pack à l’hôpital Saint-Pierre.

Des actions de solidarité qui en appelleront d’autres…

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK