La légende d'Anderlecht Robbie Rensenbrink est décédée à l'âge de 72 ans

L'ancien international néerlandais d'Anderlecht Robbie Rensenbrink est décédé vendredi soir à Oostzan, aux Pays-Bas, à l'âge de 72 ans des suites d'une maladie. La nouvelle a été annoncée à Belga par le journaliste Karl Vannieuwkerke et l'ancien attaquant néerlandais d'Anderlecht Jan Mulder, contactés par la famille de Robbie Rensenbrink.

Robert 'Robbie' Rensenbrink souffrait d'AMP (atrophie musculaire progressive).

Meilleur buteur du championnat (à égalité avec l'Autrichien de Saint-Trond Alfred Riedl) en 1973, et Soulier d'Or en 1976, Robbie Rensenbrink restera sans doute pour toujours le plus talentueux joueur ayant foulé les pelouses du championnat de Belgique pendant une décennie (de 1969 à 1980).

Après avoir débuté sa carrière au DWS Amsterdam en 1965, Rensenbrink a joué au FC Bruges de 1969 à 1971, avant de porter le maillot d'Anderlecht de 1971 à 1980.

Avec Anderlecht, Robbie Rensenbrink a été champion de Belgique en 1972 et 1974, a remporté quatre Coupes de Belgique (1972, 1973, 1975 et 1976) mais il a surtout soulevé les deux premiers trophées européens du Sporting, et d'un club belge: la Coupe d'Europe des vainqueurs de Coupe en 1976 et 1978, ainsi que la Supercoupe d'Europe ces deux mêmes années. Il avait inscrit deux buts dans les deux finales européennes du Sporting, face à West Ham (4-2) en 1976 et face à l'Austria Vienne (4-0) en 1976. Anderlecht avait aussi disputé la finale de la Coupe des Coupes en 1977, perdue 2-0 face à Hambourg.

Après son départ d'Anderlecht, Robbie Rensenbrink a joué un an aux Etats-Unis en 1980, aux Portland Timbers, et à Toulouse, où il a rangé ses crampons en 1981.

Rensenbrink a été international néerlandais à 46 reprises (14 buts) au sein de la grande équipe des Pays-Bas des années 70, finaliste du Mondial en 1974 et 1978 (défaites face à la RFA et l'Argentine).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK