Rétro : Coupe de Belgique 2015, Refaelov terrasse Anderlecht dans les ultimes secondes

Dimanche 22 mars 2015. Le Stade Roi Baudouin est rempli à ras bord. Le soleil répond présent. Les supporters des deux camps se répartissent équitablement des deux côtés du stade. Le bleu et le noir d’un côté. Le mauve et le blanc de l’autre. La rivalité est terrible. Le match sent le soufre. Comme pour ajouter à la tension déjà palpable, les joueurs des deux camps, pris dans les embarras de la circulation, arrivent en retard. Le match est décalé à 18h30.

De retard, il n’en sera point question à l’allumage du match dominé par le Club de Bruges. Vormer et Bolingoli s’illustrent. Silvio Proto aussi. Praet et Najar réagissent. Mais c’est le "Klub" qui ouvre la marque. Par… Tom De Sutter. Celui qui transité par les deux clubs rivaux du Club de Bruges (le Cercle et le… RSCA) allait-il devenir le héros des supporters brugeois ?

Refaelov et Izquierdo voient le 2-0 annulés par l’arbitre. Ces buts invalidés témoignent de la domination du Club de Bruges. Dendoncker et Praet essaient vaille que vaille de remettre le Sporting dans le match mais, au final, c’est Mitrovic qui égalise dans les ultimes secondes. On croit se diriger vers la prolongation. La prolongation, le Club de Bruges n’en voulait absolument pas.

Trois jours plus tôt, il s’était qualifié, sur la pelouse du Besiktas, pour les 1/4 de finale de l’Europa League. Très clairement, le Sporting d’Anderlecht aurait pris l’ascendant sur le plan de la fraîcheur physique. C’est indéniable. Voilà pourquoi, le but libérateur de Lior Refaelov, au gré d’une splendide reprise de volée, a sonné comme une véritable délivrance. 2-1.

Juste avant la fin d’un match haletant. Le Club remportait son 11e trophée. Le Sporting ratait sa dixième Coupe. Mais au-delà de cela, le Club de Bruges envoyait un signal fort au Sporting d’Anderlecht et à ses concurrents. A deux semaines du début des play-off, il venait de prendre l’ascendant sur Anderlecht. Sur le plan psychologique à tout le moins. "On ne sent pas la fatigue dans ce genre de matche", nous avait confié Timmy Simons coupable d’une remise hasardeuse sur le but de Mitrovic. On pourrait ajouter que l’oublie les erreurs après un tel dénouement. Cette année-là, le Club s’est donc illustré en Coupes (Europa League et Coupe de Belgique). Il terminera par ailleurs deuxième du championnat. Derrière Gand mais juste devant… Anderlecht.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK