Report des matches de Charleroi ou du Standard? P-Y Hendrickx : "Sportivement, on aurait pu en tenir compte!"

Ne fallait-il pas au niveau de la Pro League prendre des mesures pour reporter les matches de nos représentants (Charleroi et Standard) qui jouent leur avenir en Europa League cette semaine ? David Houdret, Pascal Scimè et Joachim Mununga en ont discuté ce dimanche soir dans "Complètement Foot" avec Pierre-Yves Hendrickx, directeur administratif du Sporting de Charleroi. Bien qu'une décision prise lors de l'assemblée générale du 15 mai ne prévoyait pas la possibilité d'un report de match cette saison, le Sporting de Charleroi avait toutefois introduit une demande auprès de la Pro League, demande qui s'est vue recaler. 

Pierre-Yves Hendrickx à propos de la demande de report introduite par Charleroi : "Vendredi matin, notre staff nous a consulté et nous a demandé comment cela se faisait que l'année dernière, Bruges avait pu le faire au mois d'août et que le règlement avait été changé. Surtout que l'on avait appris que nos adversaires, le Lech Poznan, ne jouait pas ce week-end. En Pologne, ils en ont donc tenu compte. En plus cette année, le match ne se joue que sur une manche, on a la chance de jouer à domicile mais on va quand même jouer notre avenir et cette qualification pour les poules sur 90 ou sur 120 minutes et pas sur un aller-retour, ça semblait donc effectivement évident pour notre staff de faire la demande. Malheureusement, lors de la grande assemblée générale qui a eu lieu le 15 mai, il y a une phrase qui a été ajoutée dans tous les accords qu'il y a eu pour passer à 18, pour jouer le championnat sous la formule actuelle. C'est une phrase qui a été glissée intelligemment par le manager du calendrier et qui l'a fait voter par tous les clubs, à savoir que l'article du règlement était obsolète pour cette saison. Et donc notre demande a tout de suite été recalée suite à cette décision du 15 mai. Mais sportivement, je crois qu'on aurait pu en tenir compte. Surtout que le Partizan Belgrade était déjà à un haut niveau, mais le Poznan est au moins aussi fort et notre adversaire va lui avoir cette possibilité. Pour la Belgique, pour le coefficient et pour un club comme Charleroi qui a une occasion unique d'aller en poules, c'était peut-être une opportunité. Maintenant on nous l'a refusée, on va se battre avec nos armes.

Les dirigeants de clubs potentiellement concernés par l'Europe cette saison n'auraient-ils pas dû être plus attentifs au moment de voter cet accord le 15 mai dernier ? Pierre-Yves Hendrickx rappelle que tout cela s'est passé dans des conditions assez particulières : "Il n'y avait qu'une personne par club qui pouvait être présente. Et tout a été décidé après de multiples négociations. C'était un package complet qu'il fallait accepter. Et je comprends le manager du calendrier, ça va être très compliqué cette année s'il y a le moindre match remis. Et on a déjà failli remettre des matches à cause du COVID. Ça a déjà eu lieu en D1B, on a été limite en D1A avec Anderlecht. Je peux donc comprendre que cette année-ci, ça peut être très compliqué. Mais on voulait quand même faire la demande.

ABONNEZ-VOUS à nos PODCASTS "Complètement Foot"!

Cliquez sur le lien correspondant ci-dessous. Bonne écoute!

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK