Red Flames : 100e cap et 51e but pour Tessa Wullaert ?

"Elle était très timide", glisse Ives Serneels. Le sélectionneur belge se replonge en août 2011, quand il a fait appel pour la première fois à Tessa Wullaert en équipe nationale A. Difficile à imaginer quand on observe la joueuse sur le terrain aujourd’hui, toujours à fond, rarement silencieuse vis-à-vis d’elle-même, des adversaires ou de ses partenaires !
10 ans et 50 buts plus tard, la capitaine des Red Flames va franchir face à l’Albanie le cap des 100 matches disputés avec l’équipe nationale belge, sur les traces d’Aline Zeler (111 caps) et de Janice Cayman (114, série en cours). Au coup d’envoi, on pourra bel et bien surnommer Tessa Wullaert "Madame 50%". "Oui on peut dire que j’ai tout juste réussi mon examen", sourit la joueuse d’Anderlecht. "Mais le plus important pour moi, ce sont les victoires, plus que mes buts. L’important contre l’Albanie, ce sont les trois points."

Et pourtant… Wullaert a très vite marqué (et pas que les esprits) : première sélection chez les A, première cap, premier but ! "C’était un match amical contre la Russie" se souvient Ives Serneels. "L’environnement, les infrastructures, le jeu : cela n’avait rien à voir avec ce qu’on vit aujourd’hui", sourit la star des Red Flames. La future triple Soulier d’or a continué : deuxième match, officiel cette fois, contre la Hongrie : nouveau but. La machine n’a pas traîné à se mettre en route en équipe nationale. Mais comme pour confirmer sa vision collective ("les victoires avant mes buts"), le meilleur souvenir de la buteuse sous le maillot rouge vient d’un match… où elle n’a pas marqué : la victoire contre la Norvège à l’Euro 2017. Face à Ada Hegerberg et ses équipières, les Belges s’étaient imposées 0-2, buts de Elke Van Gorp et Janice Cayman. Élue joueuse du match, Wullaert avait déclaré que "toute l’équipe méritait ce prix".

"Aline Zeler me manque"

En 10 ans, Tessa Wullaert (28 ans) a en tout cas vécu de très près l’évolution du foot chez les dames (même s’il reste encore beaucoup à faire) et est clairement devenue la patronne sur le terrain comme en dehors. "Tessa est Tessa : elle dit ce qu’elle pense !", poursuit Ives Serneels. "Certains ont trouvé ça étonnant au début. Mais elle est comme ça. Et c’est quelqu’un de très important pour le foot, globalement, en Belgique." Première footballeuse belge à figurer dans une publicité Adidas, Wullaert se bat aussi pour que les femmes occupent la place qu’elles méritent dans le foot, et au-delà. Sans avoir peur de dire les choses bien haut, sur les réseaux sociaux comme sur le terrain, où son expérience et son vécu parlent évidemment aux plus jeunes de l’équipe nationale. Un peu comme ce qu’Aline Zeler a pu partager avec elle, à ses débuts. L’ancienne Red Flame est d’ailleurs la joueuse qui a le plus marqué l’actuelle capitaine. "Elle me manque", avoue même Tessa Wullaert.


►►► À lire aussi : Les Red Flames veulent écrire une nouvelle histoire… leur Histoire.


Revenue en Belgique après plusieurs saisons à l’étranger (Wolfsburg, Manchester City), la star du football belge côté dames sait ce qu’elle veut. Gagner, mais aussi s’amuser sur le terrain et trouver la sérénité en dehors. Plus épanouie dans sa vie personnelle, Tessa Wullaert a aussi retrouvé le goût des titres remportés avec Anderlecht et des succès avec les Red Flames. Après la désillusion face à la Suisse à l'automne 2018 (échec en barrage pour la Coupe du Monde 2019), les Belges ont pris leur revanche deux ans plus tard face aux mêmes adversaires en se qualifiant pour l’Euro 2021 (finalement disputé en 2022, la faute à qui-vous-savez). Avec notamment un but de leur capitaine, après le doublé de Tine De Caigny.

Le défi actuel, c’est la qualification pour la Coupe du Monde 2023. "Mes 100 caps, je n’y pense pas, sauf quand on m’en parle. Je préfère être concentrée sur le match". Il faut dire que "Madame 50%" n’a pas marqué vendredi en Pologne. Et Tessa Wullaert ne cache pas son impatience d’en découdre avec l’Albanie : "On va retrouver notre public et ça fait longtemps qu’on n’a plus gagné avec un gros écart de buts". Sans vouloir trop l’avouer, on dirait bien que l’ancienne joueuse timide à une idée derrière la tête pour fêter son centenaire…

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK