Radja et Riana, les jumeaux de Rome

Devenu un des piliers de l’équipe belge, Radja Nainggolan a digéré sa grande déception de ne pas avoir fait partie de l’équipe des Diables au Brésil, et depuis, il a montré ses grandes capacités avec l’équipe de l’AS Rome.

Mais à Rome, ce n’est pas un seul Nainggolan qui fait hurler les tifosi... mais bien deux, portraits croisés des jumeaux, Radja et Riana Nainggolan.

Dernier entrainement de la saison romaine, pour Radja Nainggolan. Nainggolan, un nom qui fait vibrer toute la capitale italienne.

Comme milieu de terrain de l’AS Roma, le jeune anversois est devenu un joueur incontournable et comme Diable rouge, le Ninja se dit ravi d’être sélectionné pour l'Euro. "C’est le premier grand tournoi pour moi, et je vais faire de mon mieux pour aider l’équipe!"

A Rome, depuis Romulus et Remus, on a toujours adoré  les histoires de jumeaux. Et dans la famille Nainggolan, il faut aussi compter avec un autre numéro celui de … Riana, la jumelle de Radja qui évolue depuis un an dans l’équipe féminine de la RES ROMA. Née quelques heures avant son frère il y a 28 ans, Riana vit désormais à Rome avec la petite famille de Radja. Ils sont inséparables. Le football est toute leur vie.

"Nous sommes tous les deux nés avec un ballon au pied, et pendant une grande partie de notre enfance  on a joué ensemble, seulement avec des garçons, toujours ensemble. Et quand on était petit... j’étais un peu meilleure que lui, mais maintenant qu’on est grand, Radja s’est beaucoup développé physiquement".

"Elle est plus technique", concède Radja. "Elle joue plus sur la technique que sur la force."

Blessée à la cheville, Riana ne joue pas pour l’instant, mais elle reconnaît humblement manquer de personnalité pour atteindre le niveau sportif de son jumeau.

"Lui, il a vraiment du caractère, et c’est pour ça qu’il est arrivé où il est. Il n’a jamais renoncé devant les difficultés, il est toujours allé de l’avant et maintenant il est vraiment à son maximum."

Aujourd'hui au sommet à Rome, c’est dans les rues d’Anvers que les jumeaux Nainggolan avec Vertonghen et Dembélé... avaient commencé l’actuelle équipe de Diables.

A Trigoria, l’entrainement touche à sa fin et pour les tifosi, Nainggolan a la cote. Au point que certains s’apprêtent à changer de camp, le 13 juin prochain, lors du match Belgique-italie. "Moi ce match je le regarderai en portant le maillot de l’équipe de Rome, la maillot de Nainggolan", explique ce supporter de la Roma. "Et s’il marque, tant pis pour nous... allez la Belgique... bon...après l’Italie!"

Mais la première fan de Radja restera toujours Riana. Chez les Nainggolan, on a vraiment le football dans le sang.

Valérie Dupont, correspondante permanente de la RTBF en Italie

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK