Quand l'Art rencontre le foot: le Babyfoot le plus cher du monde... à Bruxelles

Quand l'Art rencontre le foot: le Babyfoot le plus cher du monde... à Bruxelles
3 images
Quand l'Art rencontre le foot: le Babyfoot le plus cher du monde... à Bruxelles - © Tous droits réservés

Le football est considéré par les fans comme un art à part entière. Mais un art de l'éphémère animé par les prouesses techniques de ses artistes "créateurs" comme Pelé, Maradona, Messi ou Ronaldo.

Rapprocher l'Art traditionnel, celui avec un grand "A", du football, c'est la mission que s'est fixé "Play it Art", une société belge derrière laquelle on retrouve le Diable rouge, Thomas Meunier et son agent, Jacques Lichtenstein.

C'est un projet auquel j'ai pensé il y a plus de dix ans mais mes activités dans le football ne m'ont jamais permis de m'y consacrer. Jusqu'au jour où j'ai rencontré Thomas qui est un véritable amateur et connaisseur d'Art, explique l'agent de joueurs.

Le défenseur du PSG passionné d'art depuis son adolescence (il a étudié l'histoire de l'Art, NDLR) n'a pas hésité à se lancer dans l'aventure. Personne n'a jamais osé combiner les deux. J'aime le foot et l'art et je suis persuadé que cette initiative peut rassembler beaucoup de monde.

Un projet qui pourrait permettre aux footeux de s'ouvrir vers l'Art et aux amateurs de musées de se rapprocher du "sport roi".

Des artistes de renommée internationale

"Play it Art" a donc demandé à plusieurs artistes de renommée internationale, et pas nécessairement fans de ballon rond,

(Emmanuelle Rybojad, Benjamin Spark ou encore Idem) d'interpréter leur vision du football.

Pour sa part, le sculpteur Niçois Stéphane Cipre a réalisé plusieurs oeuvres pour le projet, parmi lesquelles une pièce exceptionnelle : un babyfoot en métal dont les joueurs sont vingt-deux légendes mondiales... Yachine, Platini, Maradona, Beckenbaueur, Buffon ou encore Eusebio. 

Je me suis inspiré des meilleurs joueurs de l'histoire pour réaliser ce baby foot qui représente six mois de travail, détaille le sculpteur français.

Une oeuvre présentée au stade Constant Vanden Stock d'Anderlecht qui sera ensuite exposée et mise en vente à la Maison Degand à Bruxelles.

Emilie Pelegrin directrice artistique de "Play it art", C'est une oeuvre unique composée de métal, d'aluminium et de cuir qui pèse plus de 100 kg. L'idée, c'est de pouvoir la customiser pour chaque club qui en aurait envie.

Même si l'on peut y jouer, il ne s'agit clairement pas d'un jouet. "Le Stadium" est une oeuvre d'art monumentale qui a un coût : plus de 80.000 euros. Ce qui en fait le baby foot artistique le plus cher au monde.

Passion et investissement

Rapprocher deux mondes éloignés mais dont le dénominateur commun est la passion, l'idée est ambitieuse et originale.

L'initiative pourrait aussi pousser d'autres footballeurs à s'intéresser à l'Art et pourquoi pas à y investir. Alors qu'ils ont gagné beaucoup d'argent, énormément de footballeurs se retrouvent en difficulté financière parce qu'ils n'ont pas réalisé de bons placements, explique Jacques Lichtenstein. Mon bureau recommande à nos joueurs d'investir dans le domaine de l'immobilier mais il est vrai que l'Art peut être un excellent complément. L'avantage, c'est que même si vous ne faites pas de plus-value, vous ne perdrez pas d'argent avec une sculpture ou une peinture. Vous aurez toujours la satisfaction d'avoir en votre possession quelque chose de beau qui vous plait.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK