Proto: "Ce n'était pas le coach le gros problème d'Anderlecht"

Les Mauves étaient à Achêne ce lundi soir pour le souper annuel des supporters d'Anderlecht. L'occasion pour Silvio Proto de s'exprimer au micro de la RTBF à propos des playoffs 1: "On a fait une bonne campagne européenne mais l’objectif c’est toujours être champion, donc on a peu la pression. Mais ça fait 10 ans que je suis là et je sais donc comment la gérer. On est plusieurs équipes à vouloir gagner ce championnat et les équipes qui auront le plus de pression c'est Bruges et nous. Mais il ne faut pas oublier Gand qui a fait une belle campagne européenne."

Le gardien des Mauves est revenu sur ses propos après le match contre Courtrai. Le Louviérois avait déclaré qu'il "avait joué l'un des matches les plus importants de sa carrière." Il visait Besnik Hasi, son coach: "On savait, nous les joueurs, que la responsabilité était sur nos épaules. Le coach faisait son maximum, il essayait de mettre la meilleure équipe à chaque match. Et quand vous êtes sur le terrain, vous devez tout donner, faire le maximum. Et après certains matches, on était triste de nos performances. Ce n'était pas le coach le gros problème d'Anderlecht et cela m'aurait fait mal au coeur que le coach soit mis dehors".

Badji: "Moi, je crois au titre"

La recrue hivernale du Sporting s'est aussi exprimée au micro de la RTBF, il revient sur les critiques des supporters et la course au titre: "Anderlecht est un grand club qui veut toujours gagner quelque chose donc c'est normal qu'on soit critiqué. Tout joueur doit être capable d'accepter les critiques. Les fans attendent beaucoup de nous et on doit donc répondre présent. Mais quand on voit la mentalité que nous avons montré lors des derniers matches et l'intensité qu'on y a mis, on se dit que c'est vraiment possible d'être champion. Il y a beaucoup de qualités dans le groupe, il faut que tout le monde se donne à fond. Moi, j'y crois."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK