Nordin Jbari : "Pas un grand match mais un match avec beaucoup de discipline"

Ce samedi soir dans "Complètement Foot", David Houdret, Pascal Scimè et Nordin Jbari sont revenus, en compagnie de Manuel Jous et Eby Brouzakis, sur le succès engrangé par les Diables Rouges en déplacement au Danemark (0-2). Ils ont notamment souligné le sérieux affiché par les hommes de Roberto Martinez ou encore la montée au jeu de Dennis Praet. 

Un match des Diables que notre consultant Nordin Jbari qualifie de "studieux" : "Avec des joueurs qui n’ont pas l’habitude de jouer, qui ont eu difficile mais qui ont quand même réussi à gagner et qui ont essayé, par rapport à un changement tactique, de se remettre mieux dans la partie. Studieux parce qu’il y a des joueurs qui ont bien fait leur boulot, sans être exceptionnels, comme Thorgan Hazard, Yannick Carrasco. Dennis Praet est rentré discipliné. Donc des joueurs qui n’ont pas fait un grand match mais qui ont fait un match avec beaucoup de discipline." Pascal Scimè retient aussi le sérieux affiché par les Diables : "L’essentiel, c’est d’avoir gagné ce match. C’est vrai qu’on a concédé un peu trop, surtout en première mi-temps, mais vu les circonstances, on ne peut pas faire la fine bouche. Et je ne pense pas que Roberto Martinez va pointer certains compartiments du jeu, certains joueurs du doigt. Ils ont fait ce qu’il fallait faire. On savait que certains joueurs n’étaient pas en forme, et c’est tout à fait compréhensible. [...] Il n'y a donc pas beaucoup d’enseignements à tirer de cette rencontre, si ce n’est que même avec des "Diables bis", on arrive malgré tout à aller s’imposer avec une certaine facilité, hormis en première période. En deuxième mi-temps, une fois qu’on est passé à 4 derrière, il y a eu beaucoup plus d’équilibre, l’entre-jeu a beaucoup moins souffert.

Pour Manuel Jous, ce match était simplement "suffisant" : "La prestation n’a pas été spécialement convaincante mais on sait qu’il y a quand même des circonstances atténuantes. Et dans ce contexte-ci, les Diables ont fait ce qu’on attendait d’eux. Sans éblouir, sans inquiéter non plus." Et Eby Brouzakis d'ajouter : "On s’attend à voir des Diables toujours flamboyants, entreprenants. Ici dans un contexte un peu particulier, ils ne concèdent quasiment rien comme occasion. Pour le reste, il y a eu quelques errements défensifs dans le jeu au pied de Mignolet. Mais à part ça, les Danois n’ont pas été dangereux. Je trouve qu’on est peut-être parfois un peu trop exigeants avec les Diables Rouges. Ici ils ont fait le boulot."

Je pense que Jason Denayer a marqué des points aujourd’hui.

Parmi les joueurs à ressortir du match, Pascal Scimè pointe Yannick Carrasco et Jason Denayer : "Je sortirais Denayer pour le but et peut-être le déclic que ça pourra opérer dans la mue de cette défense. Jason Denayer pourrait peut-être être le prochain défenseur central les prochaines années. Alors il faudra aussi voir une fois que Dedryck Boyata va revenir mais Roberto Martinez avait raison, il y a des joueurs qui devront se révéler sur ces matches et profiter des absences. Je pense que Jason Denayer a marqué des points aujourd’hui." Notre consultant Nordin Jbari retient lui la prestation de Jan Vertonghen : "J’ai trouvé Vertonghen très sérieux dans son match. Il a fermé quelques brèches. Deux-trois fois sans qu’on le voit vraiment, il a été là pour bloquer la finition de cette attaque danoise."

Manuel Jous revient également sur les changements opérés par Roberto Martinez, notamment la montée au jeu de Dennis Praet : "Il a été impliqué dans de nombreuses actions offensives en reprenant une position très avancée donc intégration immédiate. On n’a pas vraiment eu l’occasion de juger Trossard et Doku mais Jérémy Doku a pris ses premières minutes et est officiellement Diable Rouge." Et Nordin Jbari de poursuivre à propos de Dennis Praet : "Il est très bien rentré tactiquement. C’est ce que Martinez avait demandé pour venir aider Witsel et Tielemans au milieu de terrain. Il s’est positionné différemment de Carrasco. Il était presque à la pointe d’un triangle au milieu de terrain, où dès qu’il est rentré, il a essayé de presser pour essayer de faire reculer cette équipe danoise et renverser le pressing que les Danois nous faisaient. Je n’ai pas trouvé qu’il était rentré superbement bien mais il est rentré comme il fallait, comme tactiquement on lui avait expliqué sur le banc. En faisant ça, il n’a pas été hyper brillant mais il a aidé l’équipe à renverser la rencontre, à faire reculer cette équipe et justement bloquer un peu le pressing danois."

Quel onze de base pour débuter face à l'Islande ? Du temps de jeu pour Dimata ? 

Pour Manuel Jous, il devrait y avoir pas mal de changements : "Martinez voulait aligner sa meilleure équipe pour le match a priori le plus difficile des deux, le déplacement au Danemark. Maintenant il ne va pas prendre de risque physique avec des joueurs qui pour certains viennent à peine de reprendre la compétition ou même pas encore. Donc je ne pense pas qu’il y aura beaucoup de joueurs qui seront encore titulaires, peut-être Jason Denayer."

Pour notre consultant Nordin Jbari, Romelu Lukaku devrait commencer la rencontre : "Je n’ai pas trouvé que Lukaku était cramé. Il a joué un match comme un vrai 9, avec beaucoup de difficultés, il n’a pas eu des top ballons. Et puis derrière, c’était costaud physiquement l’axe central danois. Je ne pense pas que Dimata commencera le match, c’est trop dangereux. Je pense que ce sera encore Lukaku mais on le sortira peut-être à un moment donné. J’étais étonné de ne pas voir Dimata le dernier quart d’heure aujourd’hui." Et Pascal Scimè de poursuivre : "Je pense que si Roberto Martinez avait pu faire 5 changements (ndlr : l'UEFA a refusé d'octroyer 5 remplacements lors des matches de Ligue des Nations), il aurait peut-être accordé quelques minutes à Dimata. Lukaku a fait un match sérieux. Il ne faut pas oublier le contexte, il a été le joueur de l’Inter le plus utilisé cette saison. Il a essayé de peser et devant lui en défense c’était pas mal du tout. Il provoque le deuxième but. Et je l'ai trouvé beaucoup mieux en deuxième mi-temps parce que le jeu s’est justement ouvert, il y avait plus d’espaces, nos adversaires commençaient aussi à concéder un petit peu de terrain et laissaient des brèches."

ABONNEZ-VOUS à nos PODCASTS "Complètement Foot"!

Cliquez sur le lien correspondant ci-dessous. Bonne écoute!

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK