Mbaye Leye revient sur ses propos : "Je suis content des joueurs que j’ai"

Présents en conférence de presse pour évoquer le quart de finale de Coupe de Belgique entre le Standard et Bruges, Mbaye Leye et Arnaud Bodart sont revenus sur la situation actuelle du club et les récentes déclarations du coach sénégalais.

Selon l’entraîneur du Standard, le fait que la compétition soit différente "ne change pas grand-chose" car "tous les matchs qui viennent sont très importants". Il reconnaît tout de même la particularité de la rencontre : "C’est le moyen le plus rapide vers l’Europe même s’il y a des phases préliminaires. C’est important d’y aller à fond jusqu’au bout".

Le remplaçant de Philippe Montanier est également revenu sur ses récentes déclarations concernant son noyau : "Je ne clarifie pas pour les pseudo-consultants et ceux qui donnent leur avis, mais pour les supporters qui aiment le club. Ce n’est pas non plus pour mes joueurs qui savent ce que je veux dire. Quand je parle de matériel, je parle de "package joueur de foot". Un joueur de football, ce n’est pas juste jouer au foot et marquer des buts parce qu’on me dira que ce sont les mêmes qui ont réalisé un douze sur douze. Il y a d’autres éléments comme la grinta, le caractère, le leadership et la personnalité qui rentrent en compte. Je suis content des joueurs que j’ai, c’est le message que j’ai envie de faire passer aux supporters. Pour atteindre nos ambitions, on travaille sur le fait d’aller chercher au fond de soi quand on est dans le dur."

Interrogé également sur les récentes insinuations de Hein Vanhaezebrouck, l’entraîneur liégeois a remis en perspective la situation brugeoise : "Si vous êtes dans la situation de Bruges, que vous êtes éliminés des Coupes d’Europe et que vous avez la possibilité de reporter votre match car vous avez de nombreux cas de Covid, vous devez l’utiliser. Chaque équipe doit utiliser ce qui permet à son équipe d’être bonne tant que l’on est dans le droit."

Tout au long de la conférence de presse, l’entraîneur du Standard a régulièrement insisté sur la grinta et sur l’efficacité de ses joueurs comme étant indispensables à une qualification demain.

 

Arnaud Bodart sur le manque de leadership : "Il y a du travail"

Également présent en conférence de presse, Arnaud Bodart a lui mis en avant les problèmes de leadership dans l’équipe : "J’essaie d’élever la voix mais je suis parfois loin des actions. J’ai l’impression d’être un des seuls à essayer d’encourager, de positionner mes coéquipiers et donner de la voix. Si deux ou trois autres joueurs faisaient pareil, cela porterait l’équipe. Il y a un travail à faire à ce niveau-là. Tous les joueurs doivent le faire, ils ont déjà prouvé de quoi ils étaient capables. L’absence de Zinho Vanheusden est un tournant pour nous. Il ne parle pas beaucoup mais c’est un leader par sa présence. À l’heure actuelle, on peut dire que João Klauss est le leader sur le terrain en montrant de la voix. Il le fait, j’essaie de le faire aussi mais il faudrait que d’autres suivent."

Concernant les déclarations de Mbaye Leye après le match face à Anderlecht, le gardien du Standard reste très mesuré : "On connaît le coach, c’est quelqu’un d’assez direct qui sait vers quoi il veut aller. Je ne pense pas du tout qu’il ait voulu dire ce qu’il a dit dans le mauvais sens. C’était plutôt une alerte pour secouer le cocotier."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK