Les Diables rouges, une fin de carrière à Anderlecht, Romelu Lukaku évoque son avenir

Lukaku réfléchira à son avenir avec les Diables après l’Euro
Lukaku réfléchira à son avenir avec les Diables après l’Euro - © YORICK JANSENS - BELGA

C’est dans un direct sur Instagram que Romelu Lukaku a parlé de son confinement, de son fils resté en Belgique et de l’avenir des Diables Rouges. Une interview menée par la compagne de Dries Mertens, qui travaille pour la chaîne flamande Vier.

Suite à l’arrêt du championnat italien à cause du coronavirus, Romelu Lukaku était revenu en Belgique avec sa famille. Mais à la demande de son club, le Diable Rouge a dû retourner à

Milan la semaine dernière, laissant son fils, Roméo, dans notre pays. "Il me manque. Ma maman l’appelle Romelu 2.0 parce qu’il me ressemble beaucoup. S’il n’a pas ce qu’il veut, il peut se mettre en colère. Comme son Papa", confie l’attaquant de l’Inter en souriant.

Martinez stop ou encore ?

Cet entretien a également permis, au joueur de 27 ans, de parler de son avenir chez les Diables Rouges et de celui de ce très talentueux noyau. "Je me demande ce qui se passera avec les Diables Rouges après l’Euro. Et je ne suis pas le seul de l’équipe à penser comme ça. Imaginons que Roberto Martinez décide de partir. Qui viendra à sa place ? Et comment allons-nous gérer ce changement ? On a trouvé un bon équilibre et ça se ressent quand nous jouons".

Pas de confinement possible avec Yannick Carrasco

"En sélection on est vraiment des amis. Si je devais rester confiné avec l’un d’entre eux… Je choisirais entre Axel Witsel, Nacer Chadli, Thomas Meunier, Dries Mertens, Jan Vertonghen ou Kevin De Bruyne. Je les connais par cœur. En revanche pas Yannick Carrasco. Un chouette gars mais aussi un "Monsieur je-sais-tout", qui a un avis sur tous les sujets". La preuve que l’ambiance est exceptionnelle dans le groupe. Du coup le Bruxellois craint que la suite ne soit pas aussi rose.

Romelu fera le point après l’Euro

Le Diable Rouge réfléchira donc à son avenir au sein de l’équipe nationale après l’Euro. "On se connaît tous très bien on est un super groupe. Mais si la majorité du noyau arrête et si ça ne fonctionne pas avec le nouveau coach je me poserai des questions. J’ai déjà vécu cette situation et je ne veux plus la revivre".

Fin de carrière à Anderlecht

A la sortie de l’Euro Romelu aura 28 ans. Mais il est déjà très lucide sur la suite et la fin de sa carrière professionnelle. "Je suis professionnel depuis que j’ai 16 ans et j’aimerais arrêter à 36 ans. Je rêve d’arrêter à Anderlecht. Pour boucler la boucle. Ensuite je voyagerai et je laisserai le football de côté. Je ne serai jamais consultant mais je suis des cours d’entraîneur et j’aimerais faire cela plus tard".

En attendant, Romelu Lukaku veut aller le plus loin possible à l’Euro, en espérant remporter ce titre, que tous les Diables aimeraient tellement offrir à la Belgique.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK