Lukaku : Du paradis à l'enfer, le Diable absent de la cérémonie

Une chose est certaine : Romelu Lukaku se souviendra longtemps de cette finale perdue avec l'Inter Milan en Europa League. Auteur du but d'ouverture sur pénalty face au FC Séville, le belge a mis sur les rails son club et est rentré un peu plus dans l'histoire. Mais c'était avant la 74ème minute : Lukaku passait du paradis à l'enfer, en détournant le retourné de Diego Carlos dans ses propres filets. 

Un but contre son camp, fatidique, marqué du sceau de la malchance. Par contre, au rayon des regrets, le Diable Rouge se rappellera sans doute plus de son face-à-face raté face à Yassine Bounou quelques minutes plus tôt. Un but qui aurait permis à l'Inter Milan de mener au score avec une fin, peut-être, plus heureuse. Mais il est évidemment facile de réécrire l'histoire.

Après la rencontre, le Diable Rouge était visiblement extrêmement déçu. Il ne s'est d'ailleurs pas présenté à la remise des médailles et du trophée. 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK