Le Standard s'attend à un match compliqué face à l'AS Eupen

Le Standard s'attend à un match compliqué face à l'AS Eupen
2 images
Le Standard s'attend à un match compliqué face à l'AS Eupen - © BRUNO FAHY - BELGA

Même si cette rencontre n'a pas (ou plus) la même saveur qu'un Standard – Football Club Liégeois, ce duel entre les Rouches et l’AS Eupen est désormais le seul derby de la Province de Liège en Pro League. 44 km à peine séparent les deux stades mais au-delà de ces considérations géo-folkloriques, le Standard, qui a soufflé le chaud et le froid ces dernières semaines, doit gagner même si l'entraîneur Philippe Montanier s’attend à une rencontre délicate : " Ce ne sera pas simple en effet face à une équipe qui n’a perdu qu’un seul match à l’extérieur cette saison. C’était au Racing Genk avec une défaite, 4-0, mais j’ai vu le match et on était plus proche du 4-4 vu les nombreuses occasions que se sont procurées les Germanophones ce soir-là. A une exception près, Eupen est donc une équipe (presque) invaincue en déplacement. On va donc rencontrer un adversaire qui ne manque pas de qualités. Cette équipe a beaucoup d’armes sur le plan offensif. On peut s'attendre à un match compliqué face à une formation qui s’exporte bien. A nous de trouver les moyens pour contrer les Eupenois ".

Mehdi Carcela positif au covid-19

Pour ce match face à Eupen, Philippe Montanier devra toutefois se passer de quelques joueurs cadres comme Mehdi Carcela, testé positif au coronavirus, mais aussi de Nicolas Raskin, suspendu, sans oublier les blessures de Jackson Muleka et Zinho Vanheusden, dont la saison est déjà terminée. Quant à Selim Amallah, c’est toujours l’incertitude. Le milieu de terrain, repris dans la sélection marocaine, n’a pas joué suite à une blessure. De quoi contrarier le coach français du Standard : " Selim n’a pas joué une minute avec le Maroc mais il a été obligé de se déplacer en train et puis en avion pour rejoindre sa sélection et faire constater sa blessure. Je trouve que ce n’est pas très responsable de la part de son équipe nationale même si je comprends ce que représente pour un joueur l’honneur de porter le maillot de son pays. Je pense qu’il ne sera malheureusement pas apte à jouer ce samedi contre Eupen…".

Une trêve mise à profit par les Rouches

Cette mini-trêve internationale a en tout cas fait du bien du côté de Sclessin. Il faut dire que les joueurs du Standard ont enchaîné les matches ces dernières semaines. L’occasion donc de recharger les accus mais aussi de resserrer les boulons avec les tâches ultérieures comme le confie Philippe Montanier : " Cette pause a fait beaucoup de bien. Il faut savoir que les joueurs ont disputé sept matches en 23 jours. Ils ont enchaîné au total 20 jours sans repos avec de nombreux déplacements. Il y a bien sûr la fatigue engendrée par les matches sans oublier la tension inhérente à ces rendez-vous. Cette pause a donc été régénérante sur le plan mental et physique. Cette période a également été mise à profit pour travailler en profondeur différents aspects sur le plan offensif et défensif. J'espère que cela va porter ses fruits dans l'optique de nos prochaines échéances. A commencer par le match de ce samedi face à l'AS Eupen...".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK