Le Standard nouveau est arrivé : Sans Covid ni Preud'homme, mais avec Montanier

Philippe Montanier à l'interview
Philippe Montanier à l'interview - © BRUNO FAHY - BELGA

Il n’y a rien à dire, sur le Standard, suite au match amical d’hier contre Waremme. Impossible de tirer des conclusions sportives, aucune info "mercato" à communiquer, pas d’analyse possible de la méthode "Montanier", rien ! Ou pas grand-chose.

Mais une double impression se dégage : application et enthousiasme. Visiblement les joueurs présents (tous sauf Oulare et Lestienne, malades, de même que Sissako, en revalidation) ont repris le collier avec sérieux, mais dans un climat de sérénité qui avait disparu depuis plusieurs mois chez les Rouches.

Le directeur général Alexandre Grosjean confirme : "On sent ce noyau heureux de reprendre et de se retrouver. Et je suis enchanté de constater à quelle vitesse le nouvel entraîneur a reçu l’assentiment du groupe". Confirmation par Arnaud Bodart : "Philippe Montanier a l’air d’être quelqu’un de bien. Il est juste. On peut parler avec lui, il rigole facilement, mais les entraînements sont très sérieux aussi. Le noyau est enthousiaste derrière lui, mais c’est normal, c’est le début. Je crois que la collaboration sera bonne". Et le premier concerné se disait "très satisfait de l’attitude du groupe, qui se montrait fort réceptif".

Et si ce Montanier était "The right coach at the good moment" ? ! Et si le pas-de-côté fait par Michel Preud’homme était LA bonne décision, qui d’une certaine façon libérait le groupe ? Pas de lui, mais d’un passé récent un peu lourd. La saison qui se termine a été décevante, marquée aussi par des épisodes pesants de la vie du club : la saga de la licence, les difficultés financières mises au grand jour, les dossiers ouverts par la Justice, le Covid-19…

Montanier en tout cas se montre serein, même si c’est trop tôt pour être optimiste. "J’aimerais que tous les joueurs du noyau restent. Mais je connais aussi les règles du jeu. Pour tous les entraîneurs, les Mercato sont angoissants, surtout dans les dernières heures. Et c’est trop tôt pour dire ce qu’il manque dans cette équipe et quel pourra être le niveau de nos ambitions".

Contre Waremme, 22 joueurs différents ont pris part au jeu : les titulaires de la saison dernière (sauf Boljevic et Cimirot, préservés), mais aussi plusieurs jeunes : William et Michel Balikwisha, Nekadio (petit frère de Luyindama), Tapsoba, Raskin, Ntelo et Pavlovic.

La Direction n’en a pas fait un secret : des cadres partiront (besoin de liquidités oblige), les jeunes de l’Académie devront recevoir leur chance. Réponse de Montanier :"Je le répète, je donnerai la chance au talent, pas à l’âge". Espérons pour le Standard que les deux aillent de pair.

On pensait peut-être croiser Michel Preud'homme, dans ses nouvelles fonctions de "Conseiller de la Direction". Mais l'ex-entraîneur prend quelques jours de vacances, tout en restant disponible pour son successeur. Montanier a d’ailleurs déclaré qu’il lui téléphonait au moins une fois par semaine, pour échanger sur le noyau, et que ces contacts avec MPH lui étaient profitables, vu sa connaissance du noyau.

Pour l’heure, Alexandre Grosjean (Directeur général) et Benjamin Nicaise (Directeur sportif) sont à la barre du bateau Rouche et se montraient confiants pour la traversée qui se prépare en bord de Meuse.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK