Le jour où Arsenal a humilié le Standard à Sclessin

Il existe des images, des sons et des scores que l’on oublie pas. Le 3 novembre 1993, alors que Jurassic Park trône en tête du Box Office Belge, le Standard est humilié 0-7 par Arsenal à Sclessin au deuxième tour de la Coupe des Vainqueurs de Coupe.

Déjà battus 3-0 à l’aller, les Rouches n’avaient que l’honneur à jouer face aux Gunners, mais les Liégeois tombent en panne dès la 2ème minute. Smith inflige une première morsure à Munaron avant le déchaînement des bêtes féroces. Aux commentaires, Roger Laboureur ne sait pas encore ce qui l’attend.

" Le tir de Sully et c’est le but à la 19ème minute de jeu." " La tête de Campbell, le ballon repris et but inscrit par Adams sur ce coup de coin", répète-t-il.

La défense liégeoise, pourtant emmenée par le duo André Cruz, Guy Hellers ne parvient pas à reprendre le contrôle. Ce sont tous les hommes de René Vandereycken qui sortent du match les uns après les autres… quelques jours plus tard, à froid, direction et supporters liégeois analysent encore la situation avec colère.

"On ne s’est pas battu. Il y a une bonne partie de l’équipe qui n’a prouvé aucune motivation et ça, ce n’est pas l’esprit Standard. Ça n’est pas la volonté Standard et il y en a dans l’équipe d’aujourd’hui qui n’ont plus leur place sur le terrain."

"On a été K.O. Quand on a vu comment ils jouaient, on a été ridicules." "Vis à vis de tout le football européen, on est ridicules. On est montré partout. Ça va nous suivre pendant des années, ce score."

La mi-temps ne permet pas au Standard de trouver une solution, le film catastrophe se transforme en boucherie. Après Paul Merson pour le 4ème, c’est Campbell qui se régale pour le 5ème. Et ce n’est pas fini.

"On fait des réunions, on nous propose des communiqués tantôt lénifiants, tantôt musclés. On met untel à la porte puis on engage untel, mais bon, personne ne connaît la cause donc personne ne connaît le remède non plus je crois."

Et oui… dans certaines circonstances, certains dialogues ne changent pas… seulement parfois le club concerné !

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK