Le Groenland ne peut devenir membre de la FIFA

Le Groenland, territoire semi-autonome danois, doit obtenir son indépendance pour devenir membre de la Fédération internationale de football (FIFA), a affirmé son président Joseph Blatter, cité jeudi par la radio groenlandaise KNR.

"Selon les règles d'admission, on doit être un Etat indépendant reconnu par la communauté internationale, c'est-à-dire l'ONU, pour demander à adhérer à la FIFA", a en effet déclaré Blatter, après une visite de trois jours au Groenland.

Depuis l'adhésion à la FIFA en 1988 des Iles Féroé, autre territoire danois ayant le même statut que le Groenland au sein du royaume du Danemark, les Groenlandais souhaitaient suivre la même voie.

Mais la fédération internationale a adopté des règles d'affiliation plus restrictives en 2004, freinant les aspirations groenlandaises.

"Nous ne sommes pas déçus de la fin de non-recevoir de Joseph Blatter. Nous nous y attendions", a déclaré Nuka Kleemann, président de la Fédération sportive du Groenland (GIF), qualifiant "la première visite d'un président de la FIFA" dans l'île de "soutien encourageant".

"Le Groenland espère rejoindre la FIFA dans 10-15 ans, lorsqu'il sera indépendant", a-t-il dit. "Nous aspirons, et c'est notre voeu le plus cher, à faire partie du sport mondial, et notamment le football, la discipline la plus populaire chez les Groenlandais", a souligné M. Kleeman.

Recouvert à 85 pc par les glaces, le Groenland, plus grande île du monde peuplée de 58.000 habitants, comptait, en 2009, 53 clubs de football et 5.102 licenciés, soit près de 10 pc de la population, selon la fédération groenlandaise.

Joseph Blatter a effectué de lundi à mercredi une visite au Groenland pour, entre autres, inaugurer le premier terrain de gazon artificiel de l'île, à Qaqortoq, petite ville de 3.500 habitants au sud du pays, un projet financé par la FIFA.
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK