Le football se joue avec les pieds, le Standard philosophe l'a prouvé

Chaque lundi, on débriefe le week-end foot, mais pas que. Passement de jambes et sueur des vestiaires dans Pure Banquette pour évoquer de manière totalement arbitraire ce qu’il s’est passé, ou presque.

Les vacances sont finies en Pro League. Le foot a repris et 2016 ne commence pas bien pour les Mauves. Un premier match et une première volée. Anderlecht s’est ramassé chez le champion gantois. Chez le soulier d’Or aussi ! Sven Kums, ancien Anderlechtois, le meilleur joueur de l’année 2015. Et le moins que l’on puisse dire c’est que son Soulier ne dormait pas. Les Bruxellois ont perdu 2-0. Inexistants en première mi-temps. Même les cadres sont passés à côté et Silvio Proto le gardien a presque encaissé un but gag. "Presque. Avec des presque… On a presque marqué deux goals aussi. Voilà, presque", insiste-t-il. Presque champion aussi, mais ce n’est pas être champion.

À l’inverse, Bruges commence bien 2016. Victoire 3-0 contre Mouscron avec un Diaby en forme. Un but et une passe décisive. Cela vaut bien quelques applaudissements des fans. "Ça fait plaisir", explique Diaby avant d’ajouter. "Ils ne le font pas souvent, j’aimerais que ça le soit plus. Mais ça veut dire que j’ai fait un bon match." Comme quoi les footballeurs peuvent aussi se contenter de plaisirs simples. Surtout s’ils gagnent, en fait.

Les " Standard " de la gagne

Comme le Standard, qui commence aussi 2016 en force. Les Rouches ont balayé Lokeren. Dominateurs et avec beaucoup d’envie. Un GRAND Standard. Donc en toute logique, on rêve de titre côté Meuse. D’autant qu’ils ont rapatrié Edmilson Junior qui a fait une première prestation convaincante. Mais Trebel n’est pas étonné. "Il s’est vite adapté. C’est quelqu’un qui sait jouer au foot. Quand vous savez vous servir de vos pieds, le foot c’est facile."

Alerte info ! Confirmation. Le foot se joue avec les pieds. C’est l’entraîneur Yannick Ferrera qui doit être ravi de savoir que ses joueurs en sont conscients. Lui qui depuis son arrivée croit dur comme fer aux qualités de son effectif. Lui qui reste philosophe. "Une amie m’a dit un jour : il ne savait pas que c’était impossible alors il l’a fait." Donc Ferrera est ami avec Mark Twain. Twain décédé le 21 avril 1910. Yannick Ferrera né le 24 septembre 1980. Leur amitié a commencé lors d’une séance de spiritisme. Yannick avait 21 ans. Il était entouré de ses copains de facs et de pom-pom girls. Ou alors, c’est simplement son amie qui s’est réapproprié la citation sans se tracasser. J’hésite.

Clubman et cadeaux

Seul bémol au beau week-end liégeois, Jelle Van Damme va s’en aller. L’âme du Standard ces dernières années. Le capitaine avec la rage liégeoise. Le clubman. Qui a aussi joué et embrassé le blason anderlechtois pendant quatre ans, mais c’est anecdotique, évidemment. Ce qui l’est moins, c’est sa lettre d’adieu aux fans du Standard. "Je vous aime et vous allez me manquer. Vous êtes les meilleurs. Rouge un jour, Rouge toujours. Merci pour tout". Un beau message avant de partir vers les dollars de Los Angeles.

Un beau cadeau. Comme celui que Christophe Lepoint de Zulte Waregem a voulu offrir. Son but contre Genk dédié à sa femme et à un mec dont il a oublié le nom. Un but inutile et donc un cadeau gâché. Mais c’est la preuve que le football donne du rêve et de la joie. Un sport exceptionnel, magique et ce n’est pas Buffel qui dira le contraire. "Extranoum… extrardi… comment tu dis ça ?". Extraordinaire Thomas, extraordinaire.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK