La Pro League déconseille les stages d'hiver à l'étranger

En janvier 2020, Obbi Oulare était parti avec le Standard à Marbella en Espagne pour le traditionnel stage hivernal.
En janvier 2020, Obbi Oulare était parti avec le Standard à Marbella en Espagne pour le traditionnel stage hivernal. - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Par mail, la Pro League a vivement recommandé aux clubs de ne pas organiser de stages à l’étranger cet hiver. Compte tenu de la situation sanitaire et du calendrier de football très chargé, la Pro League leur recommande de rester en Belgique.

Officiellement, la trêve hivernale s’étend du 27 décembre au 14 janvier, mais le week-end des 9 et 10 janvier, les clubs pros disputeront les seizièmes de finale de la Coupe. Ces rencontres devaient avoir lieu mi-décembre mais ont été reportés à la demande des clubs amateurs afin qu’ils puissent se préparer pour le match puisque les compétitions amateurs sont suspendues jusqu’à la fin de l’année.

La pandémie a déjà entraîné le report d’un certain nombre de matches et par précaution, la Pro League a décidé d’utiliser les dates du 29 et 30 décembre 2020 et la période comprise entre le 5 et le 14 janvier 2021 pour disputer les éventuels matches reportés.

Cette recommandation vise à limiter au maximum les déplacements et sachant qu’au retour, les joueurs pourraient être placés en quarantaine. "Pour les matches à l’étranger, les footballeurs bénéficient d’une exception à ce règlement. Mais pour les entraînements et les stages, les règles normales restent d’application. Cela signifie qu’ils devraient passer dix jours en quarantaine. Il serait alors difficile de jouer les premiers matches de 2021", a expliqué le porte-parole de la Pro League, Stijn Van Bever.

La Pro League ne peut pas obliger les clubs à rester en Belgique mais entre-temps, Anderlecht et Eupen ont déjà signalé que le stage prévu à l’étranger n’aura pas lieu.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK