Anderlecht : La lettre envoyée par Roger Vanden Stock au CEPANI

Roger Vanden Stock ne pourra pas dire qu’il n’était pas au courant. Dans une lettre adressée au Cepani, le centre belge d'arbitrage et de médiation dans le dossier du litige financier opposant Herman Van Holsbeeck à Anderlecht après son départ du club. L’ancien président reconnaît qu’Herman Van Holsbeeck l’a toujours consulté de manière formelle et informelle.

Dans l’attestation dont nous nous sommes procuré une copie, Roger Vanden Stock écrit : " Je connais Monsieur Herman Van Holsbeeck depuis plus de 25 ans. Nous avons collaboré étroitement au niveau professionnel (jusqu’au closing de la vente du RSCA) dans un esprit de confiance, de loyauté, de probité et de respect mutuel. Dans toutes ses actions qu’il a prises et entreprises, j’ai toujours pu constater que Monsieur Van Holsbeeck a agi dans l’intérêt du club et de ses actionnaires. Dans de très nombreux dossiers que nous avons eus à traiter Mr Van Holsbeeck m’a toujours consulté de manière formelle et informelle au sujet des différentes décisions sportives et stratégiques à prendre, notamment dans le cadre des transferts à opérer."

Avant d’ajouter : " Depuis la création de la S.A. RSCA le conseil d’administration (dont la qualité de la composition est évidente) a toujours été informé de manière transparente de tous les dossiers notamment en matière de transferts tant entrant que sortant, des montants en jeu et de la rémunération des intermédiaires concernés. Et les a toujours avalisés."

3 images
Extrait de la lettre écrite par Roger Vanden Stock à la justice © Tous droits réservés
© Tous droits réservés

S’il est conscient que son attestation sera utilisée en justice et que toute déclaration inexacte, fausse ou incomplète l’expose à des poursuites pénales, Roger Vanden Stock déclare encore : " Je peux donc confirmer que la politique de rémunération des intermédiaires faisait partie d’une vision stratégique du clubNous avons toujours privilégié le montant net encaissé plutôt que de nous focaliser sur le niveau des commissions d’un intermédiaire, c’est grâce à cette stratégie combinée à une politique salariale attractive pour les joueurs, que le RSCA a pu convaincre et fidéliser des joueurs a priori autrement attirés par l’offre de clubs étrangers dont les moyens financiers dépassent largement ceux des clubs belges. Cette stratégie est non seulement dans l’intérêt du joueur et de l’intermédiaire mais surtout dans l’intérêt du RSCA qui parvient ainsi à obtenir des prix de transferts nets plus élevés. "


>> Lire aussi : Vente d’Anderlecht à Marc Coucke : Roger Vanden Stock, Herman Van Holsbeeck et Christophe Henrotay inculpés !

>> Lire aussi : L’agent de football Christophe Henrotay a été entendu et inculpé


Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK