La famille de Jason Denayer s'engage au Wallonia Walhain

La famille du jeune Diable Rouge Jason Denayer, bientôt 23 ans, sous contrat à Manchester City mais prêté au Galatasaray jusqu’au moins la fin de cette saison, s’est engagée à reprendre le club de Walhain (militant actuellement en D2 Amateur).

On savait que, depuis à peu près trois ans, le président Frédéric Davister, par ailleurs neveu de Francis Sprimont, pionnier historique infatigable du club brabançon, et toujours président d’honneur, cherchait un repreneur pour le Matricule 3262. Plusieurs candidatures ont été présentées au fil de ces années, mais sans succès. Et voici donc que Jason Denayer, accompagné de son oncle et de son frère, a convaincu le comité du Wallonia Walhain au bout de quelques semaines de négociations, sur base d’un projet ambitieux, mettant l’accent sur la formation.

Précisons tout de même qu’en tant que joueur professionnel en activité, Jason Denayer ne peut pas, réglementairement parlant, faire partie de la structure d’un club érigé en ASBL.

Le projet tourne principalement sur la création d’une académie "foot-études", en parallèle avec l’évolution, à court/moyen terme, de l’équipe "A" dans la hiérarchie du football belge. De quoi, au minimum présenter une "belle vitrine" susceptible de valoriser l’image de cette académie.

Cet engagement n’est pas sans rappeler celui de Vincent Kompany au BX Brussels. Les deux hommes sont très proches et Kompany aura sans doute bien conseillé le jeune bruxellois.

Les installations du Royal Wallonia Walhain sont idéalement situées (Walhain-Saint-Paul), quasi au "centre géographique de la Belgique", aux confins des provinces de Brabant wallon et de Namur, entre Louvain-la-Neuve et Gembloux. Le club est le deuxième du Brabant wallon dans la hiérarchie des séries nationales, après celui de Tubize. Une situation "sportivo-géographique" qui ne manque pas d’intérêt, dans une région où la démographie galope depuis quelques années. Les grands clubs les plus proches sont l’OHL, l’AFC Tubize, le Sporting Charleroi. Et dans une certaine mesure, Saint-Trond, Anderlecht, le RWDM et l’Union Saint-Gilloise.

Et il n’est pas impossible que le projet du clan Denayer inclue un ou des partenariat(s) avec l’un ou l’autre de ces clubs. Ainsi d’ailleurs qu’avec des clubs plus modestes, mais plus proches. Pour l’heure, ce genre d’éléments n’ont toutefois pas encore été dévoilés.  

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK