L'hommage des journaux à Diego Armando Maradona : revue de presse des plus belles unes

Diego Armando Maradona est décédé ce 25 novembre 2020 à l'âge de 60 ans. L'annonce de ce décès a suscité l'émotion partout dans le monde. Les quotidiens ont rendu hommage au génie maradonien en plaçant le gamin en or en une de leurs éditions. Passage en revue des plus beaux titres et légendes de la presse.

>>> LIRE AUSSI : Diego Maradona était la dernière rock-star du football

"Dieu est mort"

"Dieu est mort", c'est comme cela que titre le quotidien français l'Equipe. Reprenant une photo d'un Maradona portant le maillot de l'équipe nationale, le quotidien détaille le parcours de Diego Maradona en titrant "une vie de tous les diables", pour celui qui aura connu la gloire et les excès. En France encore, Libération, toujours très inspiré dans ses unes, ne retient qu'un mot : "Céleste", en s'emparant d'une photo de Diego Maradona de dos lors d'un match amical disputé à Buenos Aires avec cette sélection albiceleste.

"Il est déjà au paradis"

On invoque également le divin en Espagne, où Maradona a connu deux passages, avec le Barça bien évidemment et avec le FC Séville, en fin de carrière. Les quotidiens catalans ont également sorti leur plus belle plume pour évoquer le souvenir de celui qui a dynamité le Barça, avant son envol pour Naples. "AD10S", titrent communément le Mundo Deportivo et le Diario Sport dans un jeu de mots faisant référence au numéro fétiche qu'il a personnifié. "Il est déjà au paradis" précise Sport.

>>> LIRE AUSSI : "Tu es mon idole pour toujours", le message émouvant de Dries Mertens à Maradona

"J'ai vu Maradona"

L'Italie, qui l'a connu durant sept saisons lors de son passage légendaire à Naples, est sous le choc. "Ho visto Maradona" ou "J'ai vu Maradona" titre la Gazzetta dello sport, comme s'il s'agissait d'une apparition divine. Cette phrase, beaucoup pourront désormais l'évoquer au passé, pour transmettre aux générations futures.

"Merci, champion"

On trouve des unes très émouvantes en Argentine également. Olé titre ainsi "Maradona : 1960 - jusqu'à l'infini." La Nacion place une photo de Maradona embrassant la Coupe du monde 1986 en lui envoyant le sobre message : "Merci, champion". Le journal Clarin conclut par cette phrase : "Il n'aura jamais d'égal."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK