L'Excelsior Virton réagit via un communiqué suite à sa victoire juridique

L’Excelsior Virton réagit via un communiqué suite à sa victoire juridique
L’Excelsior Virton réagit via un communiqué suite à sa victoire juridique - © JOHN THYS - BELGAIMAGE

Nous vous l’annoncions en exclusivité ce matin. Le collège de l’autorité belge de la concurrence a estimé que les règles de la concurrence avaient été bafouées par la commission des licences dans le dossier de l’Excelsior Virton. L’ABC demande à présent que le club gaumais soit réintégré en D1B la saison prochaine.

Une nouvelle victoire donc pour le binôme d’avocats Jean-Louis DupontMartin Hissel (épaulés par Sébastien Engelen,  Florent Stockart et Stéphan Georges) après le maintien en D1A de Waasland Beveren.

Waasland-Beveren et Virton ressuscités

C’est via un communiqué que Virton a donc réagi publiquement à cette décision : "La Pro League et l’Urbsfa avaient décrété la mort de nos deux clients, Waasland-Beveren et le RE Virton ; dans les deux cas, ils se sont lourdement trompés car ils ont eu affaire à des dirigeants qui ne se sont pas laissés intimider par les décisions illégales et les pressions de ces régulateurs malintentionnés, ni par les décisions complaisantes d’une (pseudo) "justice" sportive, incarnée par la CBAS. Ces clients ont eu le courage de faire confiance à la vraie justice, d’avoir la patience d’attendre son verdict. Et ils en ont été récompensés ".

Une décision de 155 pages

La décision du Collège de l’Autorité de la concurrence se trouve a été couchée dans un dossier de 155 pages. Le Collège a pointé que "des fautes avaient été commises par l’URBSFA, à savoir des violations prima facie du droit de la concurrence".

Le refus de licence a eu des conséquences graves pour le club gaumais : " Des joueurs professionnels engagés par le RE VIRTON ont rompu leur contrat. C’est la survie de l’entreprise en tant que club professionnel qui est en jeu". De plus, "ce préjudice n’a pas seulement un caractère financier, mais s’exprime également en termes d’atteinte à l’image (et à la réputation) et de mise en cause de la viabilité du club à long terme".

La survie du club passe par un retour en D1B

Le Collège en conclut que la survie du club passe par un retour en D1B : "La perte financière ne saurait être limitée que si le RE VIRTON est effectivement mis dans une situation où il a la possibilité de solliciter une licence lui permettant de participer au championnat professionnel de D1B dans un délai compatible avec sa survie financière à court terme, c’est-à-dire pour la saison 2021-2022. Dans le cas contraire, le préjudice serait irréparable".

Irréparable pour le Collège de la concurrence a également pointé que c’était la survie du club qui était en jeu. "Il s’agit d’assurer la stabilité économique de l’ensemble des personnes employées par le RE VIRTON et celle de leurs familles", en soulignant en outre "l’importance des activités de l’entreprise pour toute une région et ses jeunes".

15 millions d'euros à titre provisionnel 

L’Excelsior Virton a confirmé que son combat n’était pas encore terminé. "Depuis le début de l’affaire, le RE Virton et Promobe Finance (ndlr le principal soutien du club) ont déclaré qu’ils iraient jusqu’au bout de toutes les procédures légales nécessaires pour que la gouvernance du football belge devienne enfin respectueuse de l’Etat de droit. Cet engagement reste parfaitement d’actualité et est ici confirmé sans réserve pour l’avenir.

Avant que la décision ne tombe, Virton avait lancé des actions en dommage et intérêts contre l’URBSFA et contre les joueurs qui avaient rompu peur contrat. Le club réclame 15 millions d’euros à titre provisionnel.

Main tendue à l’URBSFA

Le club gaumais attend à présent une réaction de l’URBSFA : " Une fois de plus, le RE VIRTON et PROMOBE FINANCE tendent la main à l’URBSFA, en espérant que, cette fois-ci, 'URBSFA saura faire preuve de l’humilité et du bon sens nécessaires à toute solution amiable".

Un dossier brûlant qui risque de mettre une nouvelle fois le feu à la maison de verre.

 

 

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK