L'analyse de Thierry Luthers: Dans la générosité, le monde du foot n'est pas très collectif…

L'analyse de Thierry Luthers: Dans la générosité, le monde du foot n'est pas très collectif…
L'analyse de Thierry Luthers: Dans la générosité, le monde du foot n'est pas très collectif… - © Tous droits réservés

Alors que Lionel Messi avait déjà fait, individuellement, un don important, les joueurs du Barça ont rechigné, pendant plusieurs jours, avant de renoncer à une partie de leur salaire mirifique. Pour rappel,  en moyenne, les joueurs du club catalan sont les mieux payés de la planète foot !

En cette période sensible, dans un pays où le virus fait des ravages énormes, l’opinion publique espagnole a été scandalisée, légitimement….Mais l’indignation demeure d’actualité, globalement…

Dans le monde du foot, c’est Romelu Lukaku qui avait rapidement montré l’exemple avec un don de 100.000 euros. Certes, un montant relativement  symbolique eu égard à ses émoluments (on parle d’un salaire de 16 millions d’euros par an) mais le geste du joueur de l’Inter avait eu le mérité d’être posé. D’autant que la région lombarde, est, on le sait, particulièrement touchée par la pandémie.

Pep Guardiola, lui, a signé dans la foulée un chèque d’un million d’euros. Et, enfin, certains autres acteurs du monde du foot international ont suivi, dont Cristiano Ronaldo, pour acheter des respirateurs, tellement utiles dans le contexte actuel.

Et chez nous ?

Chez nous, Vincent Kompany a convaincu ses partenaires anderlechtois  de  renoncer à un mois de salaire. Et, au Standard, les joueurs  touchent du club l’équivalent de l’allocation de chômage de force majeure. Mais, dans les deux cas, les clubs étaient déjà dans une  situation financière très difficile avant la crise. Et, dans les deux cas, apparemment, tout le noyau n’a pas spontanément et collectivement adhéré à ces mesures. On croit rêver….

Pourquoi des joueurs qui touchent des sommes importantes (et que d’aucuns jugent parfois indécentes), devraient-ils être plus protégés que tout autre travailleur salarié ? Alors qu’ils sont réduits à l’inactivité professionnelle. Hormis un petit programme de mise en condition quotidienne, le même que pendant leurs vacances finalement. Dans la plupart des autres clubs belges, silence radio. Comme si de rien n’était…. Il est vrai que certains dirigeants, utopistes, caressent toujours l’espoir de disputer encore certains matchs cette saison. Évoquant notamment des obligations financières par rapport aux diffuseurs. C’en est presqu’indécent dans le contexte actuel…

On aurait aimé voir un grand effort de solidarité collective de la part du football belge. De  la part de ses institutions (Fédé, Pro League, …) ou de la part des joueurs. Hormis quelques initiatives louables çà et là, on attend toujours….

Tout cela est assez regrettable et, au bout du compte, assez peu étonnant…Mais, attention, il n’est pas certain que la perception du grand public à l’égard du foot-spectacle, en d’autres termes du foot-business, soit toujours la même après cette période troublée qui va durablement marquer les mentalités….