Kevin De Bruyne avant d'affronter de le pays de Galles : "Pas un sentiment de revanche mais…"

Le meneur de jeu des Diables Rouges se méfie des Gallois d’un certain Gareth Bale. Mais l’élimination en quart de l’Euro Français, n’est plus dans la tête des Diables Rouges. La victoire reste toutefois une obligation ce mercredi face au pays de Galles.


►►► À lire aussi : "Nous avons les armes pour faire mal à la Belgique" juge l’entraîneur gallois
►►► À lire aussi : Diables Rouges : Quel onze pour affronter le pays de Galles?
►►► À lire aussi : Roberto Martinez, joueur et coach à Swansea : "Le pays de Galles a fait de moi le manager que je suis"


Kevin, comment vous sentez-vous physiquement ? Vous revenez d’une longue indisponibilité en janvier et février…

" Je ne pense pas que ces trois matches arrivent trop tôt. Même si le programme est parfois un peu difficile. Je suis revenu sans souci physique. Et depuis j’ai joué beaucoup de rencontres. Je suis dans le bon rythme. Je suis content. Je me sens bien. "

Et quid de la fatigue mentale ? Vous l’aviez évoquée à l’époque.

" C’est mieux désormais. Au début de la saison c’était un peu difficile. On l’a vu aussi à City où nous n’avions eu que 8 jours de vacances. Et puis il y a eu la naissance de ma petite fille. C’était beaucoup pour moi au même moment. Mais après quelques mois, on a observé que le rythme était revenu. Nous étions meilleurs physiquement et mentalement. "

Et ça vous fait toujours plaisir de retrouver l’équipe nationale ?

" Je suis très content. Si tu n’es pas heureux quand tu viens ici, c’est que c’est le moment d’arrêter. Je suis très fier d’avoir représenté aussi souvent les Diables Rouges. Je viens ici pour tout donner et gagner les matches. Et quand je rentrerai à Manchester, mon attitude sera la même avec City."

Qu’est-ce qui a changé depuis l’élimination de 2016 face au Pays de Galles ?

" Le foot international change très vite. Ça fait 5 ans. Moi je n’ai jamais repensé à ce match. Depuis, nous avons progressé. On joue davantage en équipe. Tu as parfois besoin de vivre des moments comme cela pour t’améliorer collectivement. On l’a prouvé dans nos matches de qualification, en Nations League et lors de la Coupe du Monde. Nous sommes meilleurs. On joue mieux comme équipe. Mais nous devrons être attentifs à Bale. Mais pas seulement. Je connais pas mal de leurs joueurs qui évoluent en Angleterre. Nous devrons être à 100 pourcents pour gagner ce match."

L’absence d’Axel Witsel et d’Eden Hazard change quand même la donne non ?

" Pour moi non. Chacun va devoir prendre ses responsabilités et saisir sa chance. Je suis là pour aider les jeunes. Cela fait 11 ans que je suis là… Mais c’est jamais bien de perdre de la qualité. Et on connaît la qualité d’Eden et d’Axel. Aux remplaçants de saisir leur chance. "

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK