Van den Brom suspendu un match ?

Jonathan Lardot: "Tout sera dans le rapport"
Jonathan Lardot: "Tout sera dans le rapport" - © Belga

A la suite du carton rouge de Deschacht et de l'égalisation des Gantois, John van Den Brom et une partie de son staff n'ont pas été tendres avec le corps arbitral et les membres de La Gantoise. Jonathan Lardot a d'ailleurs tout mentionné dans son rapport, selon la DH.

La rencontre se déroulait normalement entre La Gantoise et Anderlecht jusqu'à la 82ème minute et le but litigieux inscrit par Rodgers Kola. Impossible de savoir si le ballon a franchi entièrement la ligne de but ou non, pourtant van Den Brom était très remonté contre Jonathan Lardot, arbitre du jour, en étant sûr de son fait. A la fin de la rencontre, il n'en démordait pas: "Je suis toujours aussi furieux. Parce que nous avons été volés et scandaleusement floués par ce juge de ligne. Il est à cinq mètres de la ligne de but: de cette position, comment peut-il voir si le ballon est entré ou non ?". Il commentait également la première expulsion de la carrière de Olivier Deschacht: "C'est ridicule ! Si on punit ce genre de geste, il ne va plus rester beaucoup de monde sur le terrain !"

Il aurait également été dire sa manière de penser, entre 4 yeux, à l'arbitre de 29 ans. Les limites ont même peut-être été transgressées et le référé ne compte d'ailleurs pas en rester là. "Tout cela sera dans le rapport. Je peux en tout cas vous dire que l'entraîneur d'Anderlecht ne s'est pas excusé. Est-ce qu'il m'a insulté au passage? Par correction, je n'ai pas le droit de confier ce genre de choses avant que mon rapport n'ait été envoyé. Si les images montrent qu'il est rentré dans mon vestiaire, je n'ai rien à ajouter."

Un excès de zèle qui pourrait être fâcheux de conséquences pour l'entraineur néerlandais car cette altercation n'est pas sans rappeler celle avec Gumienny après le partage face au Standard (2-2) du mois de février. Une récidive pouvant le priver d'être sur le banc lors de la première confrontation des playoffs 1. C'est d'ailleurs ce que le parquet de l'Union Belge propose à l'entraineur. Il est privé de zone neutre à daté du 20 mars jusqu'au 2 avril mais pourra aller en appel de la décision.

De plus, l'entraineur des Mauves ne s'est pas contenté d'être agressif envers les arbitres, il ne s'est également pas fait que des amis du côté de Gand. Jacky Munaron, l'entraineur des gardiens gantois, était particulièrement choqué par le comportement du coach des leaders et de Max de Jong, son vis-à-vis anderlechtois. "L'arrogance des deux Néerlandais m'a choqué. Ils se permettaient d'insulter et d'agresser tout le monde. Franchement, ils se prennent pour qui ? De Jong m'a très mal parlé alors qu'il n'a jamais tenu un ballon de sa vie. J'ai quand même un autre palmarès que lui. Maintenant, je l'appelle Max la menace."

Manu Ferrera s'étonnait également: "Ce n'est pas dans les habitudes de la maison mauve de réagir ainsi. Heureusement que Biglia était là pour tenter de calmer son coach."

A.Hellebosch

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK