Jonathan David signe à Lille et devient le plus gros transfert sortant du championnat belge

L'arrivée de Jonathan David à Lille est officielle
L'arrivée de Jonathan David à Lille est officielle - © Twitter - @Losc

C'est désormais officiel, Jonathan David rejoint le LOSC pour la somme de 27,5 millions d'euros et cinq saisons où il portera le numéro 9. Il devient ainsi le transfert sortant le plus cher de l'histoire du football belge, supplantant Sander Berge et Wesley Moraes (25 millions d'euros). Comment ce gamin, arrivé gratuitement en Belgique, est passé d'inconnu à co-meilleur buteur d'un championnat qu'il quitte en grand seigneur.

Le montant évoqué pour la transaction à Lille est de 27,5 millions d'euros. Cela en fait le transfert le plus cher de l'histoire du football belge. A ce classement, que nous avions déjà publié en janvier dernier, il dépasse Wesley Moraes et Sander Berge, tous les deux partis dans des clubs anglais pour 25 millions d'euros. Le premier Belge de ce classement arrive quatrième et il s'agit de Youri Tielemans, parti pour 21 millions d'euros à Monaco. Ce pactole fait évidemment sourire La Gantoise. Le joueur était arrivé gratuitement en Belgique et part avec un statut de comète de notre championnat. Lille de son côté s'apprête à faire sa deuxième grande affaire dans le championnat belge, après le transfert de Victor Osimhen. 

C'est meilleur quand c'est gratuit

Les choses sérieuses commencent il y a quatre ans pour Jonathan David. A l'époque, son agent l'envoie faire le tour de grandes écuries européennes pour caser le garçon qui se sent un peu à l'étroit dans le championnat canadien à Ottawa Internationals. La galaxie Red Bull se montre un temps intéressée, mais c'est finalement à Gand qu'il pose ses valises en signant un contrat de trois ans, grâce à la force de conviction d'un homme en particulier. "Je pense qu'il y a pas mal de transferts qu'il faut attribuer à Peter Verbeke", rappelle Alex Teklak. Celui qui a déménagé entre temps de Gand pour occuper le poste de directeur sportif à Anderlecht est connu pour son approche moderne du recrutement, dont Jonathan David est l'un des fruits les plus mûrs. "Il a fait un gros travail au niveau du scouting, en utilisant les datas. Gand a un département scouting assez important avec un réseau important." Un transfert d'autant plus intéressant qu'il est quasiment gratuit. 

Alors Jonathan David fait son trou, passant d'abord une demi-saison à jouer avec les jeunes avant de faire ses débuts sous Yves Vanderhaeghe. Pour son premier match face à Zulte-Waregem, La Gantoise est menée au score, David monte pour les treize dernières minutes et égalise. Le décor est planté. Depuis, ses performances gonflent comme ses statistiques, jusqu'à devenir le co-meilleur buteur de la compétition cette saison (même si le titre reviendra finalement à Dieumerci Mbokani en raison d'un nombre plus importants de buts marqués à l'extérieur).

Précocité et polyvalence

Le garçon, qui plantait déjà dans notre compétition à l'âge de 18 ans, est évidemment précoce. Mais il est aussi et surtout polyvalent. Capable de jouer derrière l'attaquant, voire derrière deux attaquants (comme c'était le cas la saison dernière de le 4-4-2 en losange), il dégage un sentiment de facilité de légèreté fort accentué par sa timidité en dehors des terrains. Parfaitement bilingue français-anglais, le Canadien s'était fixé l'objectif de jouer dans un grand club endéans les 5 ans. Le voilà en tout cas dans l'un des grands clubs du cinquième plus grand championnat européen. "C'est un pas en avant financièrement et sportivement, ce qu'il a amené à cette équipe de Gand est important. Il a la qualité pour faire la différence." 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK