Jean-François Rémy et le succès des Diablotins : "Des joueurs matures, adultes, sereins !"

En s’imposant ce mardi 0-3 en Hongrie, les Diablotins font un grand pas vers une qualification pour l’Euro Espoirs 2019. Dans le même temps, ils profitent en effet du faux pas de la Suède battue par la Turquie 0-1. A un match de la fin, les Espoirs possèdent 3 points d’avance sur la … Suède qu’ils affronteront le 16 octobre prochain.

Dans "Complètement Foot", David Houdret, Pascal Scimè et Nordin Jbari ont accueilli Jean-François Rémy, l’entraîneur adjoint des Diablotins, pour débriefer la rencontre et évoquer le bon travail effectué avec les joueurs.

Sur la prestation des U21 face à la Hongrie : "Sur les deux rencontres qu’on a jouées à Malte et ici en Hongrie, je pense qu’on a des joueurs qui ont respecté les schémas de jeu qu’on a demandés. Les joueurs se sont montrés matures, adultes. Et je dois dire que tout le staff, et aussi le staff vidéo, le préparateur physique, les médecins, les kinés, tout le monde a participé à ce qui s’est passé. Parce que franchement marquer 7 buts en deux déplacements et ne pas encaisser, c’est pas mal !"

Sur ce match piège qui s’annonçait en Hongrie : "Le coach hongrois avait expliqué qu’on avait de la vitesse mais qu’ils savaient comment nous contrer, qu’ils allaient nous attendre. On avait vu le match face à la Suède où ils avaient été très très engagés. Donc c’est vrai que c’était un match qui nous faisait craindre d’avoir une opposition plus forte. Maintenant je pense qu’on a vraiment joué ce match avec beaucoup de maturité et qu’on ne les a pas laissé venir dans le match tout simplement."

Sur la manière dont les Diablotins ont suivi le résultat de la Suède : "Dès que le match a été fini, quelqu’un est venu directement nous trouver en disant que c’était 0-1 et qu’il restait encore 25 minutes à jouer. Puis on est rentré dans le vestiaire, on a bien sûr fait un peu la fête tous ensemble. On a des supporters qui étaient venus et qui nous ont fait beaucoup de plaisir. Et puis on a mis la vidéo dans le vestiaire et les joueurs ont suivi ça. Finalement pour nous, le match en Suède restera quand même une finale. Il faudra aller gagner là-bas ou faire match nul. C’est vrai que c’est un avantage quand même de ne pas devoir absolument gagner."

Sur le fait que le travail effectué avec les Diablotins qui porte aujourd’hui ses fruits : "Il y a vraiment une équipe qui a une identité. Il y a de bons défenseurs. Le milieu de terrain a été costaud aujourd’hui et a gagné les ballons qu’il fallait gagner. Et alors devant on a une vitesse dont on arrive à profiter pendant toutes les rencontres. Et je trouve surtout qu’on voit l’équipe qui grandit match après match. Je trouve qu’il y a une vraie maturité qui s’installe dans l’équipe et c’est enrichissant pour tout le monde. Et il y a une sérénité aussi qui arrive. Donc c’est vraiment positif. Mais comme je le répète, c’est surtout un groupe qui suit ce qu’on lui demande."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK