Ils ont débuté avec les Diables Rouges en 2020 : évaluation de leurs chances de voir l'Euro en 2021

Roberto Martinez a utilisé les matchs amicaux de 2020 pour élargir son groupe de joueurs. Dans une saison incertaine où les blessures et la fatigue semblent miner la condition physique des joueurs, le coach catalan a fait le choix de brasser large, pour scanner les profils des Diables Rouges du futur. Histoire de parer à n'importe quelle blessure de l'un de ses titulaires potentiels. Petit tour d'horizon de ces petits Diables à qui on a donné le goût du maillot national en 2020, mais qui devront peut-être patienter encore un peu pour en être les titulaires.

Koen Casteels, la patience puis la poisse

Il aura dû attendre 37 sélections avant de connaître la joie de porter le maillot belge. Koen Casteels, 28 ans, a toujours accepté son rôle de numéro trois. Quand il a vu une fenêtre s'ouvrir pour le deuxième match de Nations League face à l'Islande, en l'absence de Thibaut Courtois, Casteels a jubilé. Puis a déchanté quand il a concédé un but rapide avant de devoir être remplacé par Simon Mignolet à la 55e. Il se prend une manchette de la part d'un Islandais et doit quitter le terrain dépité.

Ses chances d'aller à l'Euro : 90%. Sauf blessure, il est le numéro 3 de la hiérarchie, cela n'a jamais bougé dans l'esprit de Martinez.

Hendrik Van Crombrugge, le quatrième ambitieux

Hendrik Van Crombrugge, récompensé par Roberto Martinez lors du match face à la Côte d'Ivoire par treize minutes de jeu, a lui aussi connu une première contrastée. La Belgique avait le contrôle de la partie mais a concédé un penalty dans les dernières minutes. Et c'est l'Anderlechtois qui a payé la note. Râlant.

Ses chances d'aller à l'Euro 2021 : 20%. Il faudrait une cascade de blessures dans la hiérarchie pour le voir dans la sélection. Il conserve une belle longueur d'avance sur ceux qui ont reçu des sélections comme Gaetan Coucke, Thomas Kaminski ou Davy Roef.

Sebastiaan Bornauw, la gêne de Tarzan

Inclus dans des accords de libre-échange entre Roberto Martinez et Jacky Mathijsen, Sebastiaan Bornauw a vécu 12 minutes cauchemardesques pour sa première face à la Côte d'Ivoire. Monté pour soulager la défense, il commet une faute dans le rectangle et provoque un penalty. Utilisé 90 minutes face à la Suisse, celui que Cologne surnomme Tarzan s'est à nouveau montré étourdi, endossant la responsabilité du but suisse. Paradoxal, compte tenu de ses performances avec Cologne où il évolue dans un autre contexte du point de vue de la pression et du jeu. Mais sur ce qu'il a montré, c'est insuffisant.

Ses chances d'aller à l'Euro 2021 : 10%. A moins de livrer une deuxième partie de saison phénoménale et de convaincre Martinez de ses qualités de relance en plus de son intransigeance dans les duels, ce sera compliqué pour lui. Mais à 21 ans, il a un avenir plus qu'intéressant devant lui.

Joris Kayembe, le discret profil unique

Il y a un an, évoquer Joris Kayembe comme un profil unique dans le noyau des Diables aurait suscité rires et moqueries. Mais aujourd'hui, le latéral carolo a fait son trou et prouve sa valeur chaque semaine. Après avoir reçu une minute contre la Côte d'Ivoire et sept contre la Suisse, le back gauche peut entretenir la flamme en se disant qu'il est le seul candidat ailier gauche à être... gaucher. Atout que les Chadli, Castagne, Foket, Thorgan Hazard ou Carrasco n'ont pas.

Ses chances d'aller à l'Euro : 10%. Martinez ne s'est jamais empêché de mettre un droitier sur le flanc gauche, considérant que cela offre des possibilités intéressantes lorsque l'ailier rentre dans le jeu.

Zinho Vanheusden, les larmes du prince de Liège

De tous les joueurs de champ qui ont débuté chez les Diables en 2020, il aurait été celui avec le plus de probabilité d'être repris dans la liste de 23 joueurs. Ce foutu conditionnel, on le doit à la blessure subie face à Ostende. Ses 78 minutes face à la Côte d'Ivoire avaient prouvé qu'il pouvait se fondre dans le trois arrières des Diables.

Ses chances d'aller à l'Euro 2021 : 5%. Qu'il prenne le temps de revenir à son niveau dans le calme. Jouer le mondial au Qatar semble être un objectif bien plus réaliste pour lui.

Hannes Delcroix, ce n'est pas encore pour maintenant

Monté face à la Suisse, Hannes Delcroix (21 ans) aura montré pas mal de caractère pour ses 32 minutes sur la pelouse. Il dispute cependant sa première saison en tant que titulaire chez un Vincent Kompany très versatile dans ses compositions d'équipes.

Ses chances d'aller à l'Euro 2021 : 5%. Denayer, Alderweireld, Vertonghen, Vermaelen, Boyata et Mechele sont tous devant lui dans la hiérarchie, tout comme un garçon comme Leander Dendoncker qui pourra faire le job en défense centrale.

Alexis Saelemaekers, la discipline a recadré la fougue

2020 restera une année mystérieuse pour beaucoup, y compris pour les supporters d'Anderlecht qui ont dû ouvrir des yeux grands comme ça en constatant que "leur" Alexis Saelemaekers, bringuebalé par Kompany entre le banc et les tribunes en début de saison, est devenu titulaire au Milan AC. Et que la maison mauve n'en a tiré "que" 7 millions d'euros. C'est tout profit pour le nouveau copain de Zlatan Ibrahimovic, qui ajoute la discipline à son panel dans un club que beaucoup auraient cru trop grand pour lui. Et qui joue les premiers rôles en Serie A.

Ses chances d'aller à l'Euro : un 30% à revoir à la hausse. Beaucoup de concurrence au poste qu'il pourrait convoiter mais s'il continue à grandir cette saison, il sera une véritable option pour Martinez.

Jérémy Doku, nouveau chouchou

11 images
Ils ont débuté avec les Diables Rouges en 2020 : évaluation de leurs chances de voir l'Euro en 2021 © BRUNO FAHY - BELGA

Tout le monde a en mémoire la joie communicative après son but face à l'Islande pour sa première titularisation. A 18 ans, Jérémy Doku compte déjà cinq apparitions sous le maillot des Diables. C'est manifeste : Roberto Martinez apprécie son profil. Un coup d'accélérateur unique, une faculté d'élimination propre et cette innocence qui le rend imprévisible.

Ses chances d'aller à l'Euro 2021 : 60%. Son acclimatation à Rennes prend du temps, sa première action décisive n'est tombée que mi-décembre. Mais Martinez est un coach fidèle et il semble croire dur comme fer au joueur.

Dodi Lukebakio, Berlin Calling

83 minutes contre la Suisse pour celui qui rythme les offensives du Hertha Berlin. Sa venue chez les Diables était attendue, vu sa régularité dans la capitale allemande, mais il n'a pas spécialement convaincu lors de sa première (et unique) représentation avec les Diables. Il part de loin.

Ses chances d'aller à l'Euro : 10%. Il est en-dessous de la concurrence à son poste et son équipe, au projet pharaonique, patine dans le bas du classement en Bundesliga. Pas idéal pour s'illustrer.

Leandro Trossard, l'alternative crédible

Leandro Trossard a pris du muscle depuis son départ de Genk pour Brighton. Cette année, Roberto Martinez l'a essayé à trois reprises. Il a notamment été convaincant en Islande, dans une rencontre où les Diables étaient privés de beaucoup de cadres, hormis Romelu Lukaku. Cela prouve la prise de responsabilité d'un joueur qui affiche déjà 26 ans au compteur. Il est une vraie possibilité en soutien d'attaque en cas de défection dans la hiérarchie.

Ses chances d'aller à l'Euro 2021 : 25%. Il doit compter sur quelques blessures pour faire partie du périple mais, ça tombe bien pour lui, il y en a quelques unes pour le moment.

Charles De Ketelaere, de jeune sportif de l'année à surprise de l'année ?

C'est l'année de l'explosion pour lui. Buteur en Ligue des champions, couteau suisse de Philippe Clement à Bruges, Charles De Ketelaere démontre une vraie facilité et une intelligence dans le jeu. Son titre de meilleur jeune sportif de l'année 2020 l'a encore un peu plus hissé sur son piédestal. A 19 ans, il a déjà accompli beaucoup de choses, dont le fait d'avoir porté le maillot belge pour une petite minute face à la Suisse. Seule ombre au tableau, les matchs avec les Diablotins où il était attendu de lui qu'il fasse la différence. Mais les Espoirs regarderont l'Euro U21 depuis la maison.

Ses chances d'aller à l'Euro : aujourd'hui 30%, mais demain ? Difficile de prédire la fin de la courbe ascendante du joueur, qui est porté par la machine qu'est le FC Bruges. S'il continue sur cette lancée, il peut être le Adnan Januzaj de 2020.

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK