Haroun après le penalty raté par Lamkel Ze : "Ce sont toujours les mêmes qui se font remarquer…"

Didier Lamkel Ze s’est pour la énième fois illustré négativement jeudi soir lors de la demi-finale aller de Coupe de Belgique entre l’Antwerp et Courtrai (1-1). Alors que le score était de 0-0, les Anversois ont bénéficié d’un penalty. Le Camerounais s’est chargé de le frapper alors qu’il n’était pas le tireur désigné. Un épisode qui rappelle celui du Brugeois Mbaye Diagne face au PSG en Ligue des Champions puisque le tir au but s’est soldé également par un échec.

Une erreur qui a eu le don d’irriter ses équipiers. Le capitaine anversois Faris Haroun n’a pas mâché ses mots au micro de Pascal Scimè à l’issue de la rencontre. "C’est Refaelov le tireur et Mbokani le deuxième. C’est à eux de décider. C’est dommage que ce soient souvent les mêmes personnes qui prennent les gros titres… pas pour leurs qualités footballistiques mais bien pour des questions disciplinaires", s’est laissé aller Haroun.

Visiblement irrité avant même que le penalty soit shooté, le coach Laszlo Bölöni était lui aussi furieux après le match. Il a exprimé son mécontentement au micro de RTL Sport. "Depuis deux ans, nos tireurs sont Refaelov et Mbokani. Ça, c’est l’ordre. Et puis Refaelov décide. Je suis extrêmement fâché sur Didier mais autant fâché sur le manque de personnalité de nos deux meilleurs buteurs qui n’ont pas eu le courage de faire respecter ce qu’on a fait depuis deux ans."

Et d’ajouter. "Oui, on peut montrer Didier du doigt, il fait son énième show, sa énième irresponsabilité et cette fois encore, c’est l’équipe qui paye. Il nous fait toujours espérer parce que c’est indéniable que c’est un talent."

Cette saison, Refaelov et Mbokani ont respectivement transformé 4 et 3 penalties.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK