Franky Vercauteren après le partage à Malines: "on a perdu les pédales à 0-2"

L'entraineur du Sporting d'Anderlecht Frank Vercauteren est revenu au micro de la RTBF sur le partage réalisé à Malines (2-2). "Quand on mène 0-2, on devrait être capable de contrôler et de finir la rencontre. Mais il faut reconnaître que Malines nous a ennuyés tout une partie du match. On a encore eu une occasion à la fin avec la transversale, et une autre occasion de Vlap. Selon la couleur du maillot que l'on porte, on dira toujours qu'on aurait mérité plus qu'un partage".

Qu'est-ce qui a expliqué ce naufrage à 0-2 ? "Après le 0-2, on a perdu les pédales et on a couru après les événements. Il y a eu quelques erreurs individuelles sur les buts" a dit le mentor anderlechtois, faisant irrémédiablement référence à l'erreur de Killian Sardella qui a mené à la réduction de l'écart.

Le jeu prôné par le Sporting d'Anderlecht se base sur une relance propre de l'arrière, en toutes circonstances. Non seulement Hendrik Van Crombrugge a fait peur aux siens à plusieurs reprises dans ce registre, et c'est finalement à cause de cela que la rencontre a été relancée. "Vu la physionomie du match, il faut parfois pouvoir réagir différemment et prendre moins de risque" dans un discours qui sent le déjà-vu.

Au final, quel sentiment ce partage lui laisse ? "On a fait pas mal de bonnes choses, mais les buts qu'on a encaissés sont de trop. Quand les adversaires sont très bons, il faut digérer, mais on devait faire mieux" a-t-il avancé avant de rappeler ceci : "ce n'est pas parce qu'ils sont jeunes qu'ils doivent oublier l'efficacité et le réalisme nécessaires."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK