Football : un ancien International français, Robert Lemaître, nous a quittés ce samedi à Namur

Robert Lemaître, Champion de France 1954, et Coupe de France 1955
Robert Lemaître, Champion de France 1954, et Coupe de France 1955 - © Tous droits réservés

Robert Lemaître, Breton de naissance, mais devenu Namurois de cœur et de vie depuis bien longtemps, et très connu dans le milieu du foot namurois, est décédé ce samedi peu après avoir atteint ses 90 ans (il était né le 7 mars 1929 à Plancoët dans les Côtes d’Armor).

Défenseur, deux fois sélectionné chez les Bleus entre 1953 et 1954, il a surtout été un joueur d’exception en France, une carrière pro durant la décennie ’50-’60, jouant notamment au Stade Rennais, à Lille, au Havre et à Bordeaux. Avec à son palmarès un titre de Champion de France (1954) et une Coupe de France (1955) sous les couleurs du LOSC. A une époque où les cadors français étaient notamment des Just Fontaine (qui reste le meilleur buteur de tous les temps lors d’une phase finale de Coupe du Monde, 13 réalisations, 1958 en Suède, et jouait alors à l’OGC Nice), ou Raymond Kopa (que personne ne peut ne pas connaître, passé à cette époque du Stade Reims au déjà fameux Real Madrid) … Ces références signifient quelque chose pour les plus anciens, mais aussi pour les amoureux du football en général. Robert Lemaître était de cette génération de joueurs qui ont fait l’histoire du football.

Défenseur, plus modeste, à une époque où la médiatisation du football n’était pas celle d’aujourd’hui, Robert Lemaître a pourtant aussi fait les beaux jours, par la suite, comme entraîneur, de l’UR Namur.

Des Côtes d’Armor aux bords de Meuse

La Meuse traverse tant Namur que Liège, et fait partie de l’identité des deux villes : identité Mosane.

Robert Lemaître, au début des années ’60, devient Mosan à double-titre. Il traverse la frontière et devient entraîneur de l’UR Namur, militant à l’époque en Division 2, et étant surtout un club très proche du Standard de Liège. C’est d’ailleurs le légendaire dirigeant liégeois Roger Petit qui l’engage pour diriger l’UR Namur en D2. Une aventure sportive qui durera trois ans. Mais au-delà, une histoire d’amour le tiendra à jamais à Namur. Il deviendra Namurois, et entraînera par la suite d’autres clubs plus modestes. Namurois jusqu’au dernier souffle.

Robert Lemaître aura été, aussi, parmi les proches du joueur Michel Soulier, décédé sur le terrain lors d’un match de Coupe de Belgique, à Anderlecht en 1977, d’un arrêt cardiaque, et dont le nom a dès lors été attribué à un stade namurois qui n’existe plus, celui de l’UR Namur, près du centre hospitalier de " Saint-Camille " à l’époque (le CHR, Centre hospitalier régional, aujourd'hui).

Les funérailles de Robert Lemaître, personnalité marquante du football namurois, auront lieu ce 14 mars à 11 heures, en l’église de Jambes-Velaine.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK